Améliorer sa qualité de vie : choisir la bonne RPA

On croit souvent que « vieillir sur place », c’est-à-dire demeurer dans la maison dans laquelle on a vécu pendant longtemps, est toujours la meilleure solution. Les gens vont même jusqu’à féliciter les aînés de rester dans leur propre maison, en leur disant : « Tant mieux pour vous, vous vivez encore de manière autonome. » Si la situation s’y prête, c’est merveilleux; mais j’ai vu à maintes reprises les inconvénients de rester dans une maison qui ne répond plus à nos besoins.

Je travaille avec des aînés et leur famille depuis plus de 35 ans et je crois que le plus grand obstacle à une qualité de vie optimale lorsqu’on prend de l’âge est de ne pas choisir de vivre dans un endroit qui correspond à notre situation. De nombreuses personnes se contentent de subsister dans leur maison au lieu de mener une vie riche et bien remplie. C’est pour cette raison que je préconise de « vieillir chez soi » plutôt que de « vieillir sur place ».

Demeurer dans la maison que vous habitez depuis longtemps ne fonctionne que dans certaines circonstances :

  1. L’une des personnes ou les deux sont en assez bonne santé pour gérer les tâches ménagères quotidiennes, comme la cuisine et les courses, ainsi que les plus gros travaux d’entretien. Cela ne veut pas dire qu’ils doivent tout faire, mais ils doivent être capables de maîtriser la situation et de trouver de l’aide lorsqu’ils ne peuvent pas faire le travail.
  2. Il est facile de voir d’autres personnes et de socialiser. Cela peut impliquer de continuer à conduire ou d’avoir des amis à proximité qui sont également en assez bonne santé pour se réunir.
  3. En cas de besoin en matière de soins, un autre membre de la famille en bonne santé est présent à la maison ou tout près pour gérer les soins à domicile. D’après mon expérience personnelle et professionnelle, je peux vous dire qu’il peut être très difficile pour une personne ayant des besoins importants en matière de soins de rester dans sa maison de longue date si personne n’est là pour lui prodiguer les soins.
  4. L’environnement est sécuritaire. La sécurité peut être compromise par des problèmes de mobilité, des déficits cognitifs et des particularités propres au domicile, comme des escaliers raides ou un manque d’éclairage. Il est vrai que de nombreuses maisons peuvent être rénovées pour être plus sûres, mais d’après mon expérience, on néglige souvent les risques graves pour la sécurité.

La vie en résidence est une option qui répond à toutes ces préoccupations. Il s’agit d’un environnement convivial et sécuritaire, qui propose des repas et des services d’entretien ménager, ainsi que la possibilité de rencontrer des gens et d’avoir des amis là où vous vivez. Les occasions de socialiser facilement représentent l’un des meilleurs aspects de la vie en résidence. Personne ne devrait passer ses années de retraite seul et isolé.

Compte tenu de tous ces avantages, pourquoi n’y a-t-il pas plus de gens qui choisissent la vie en résidence? L’une des raisons est que l’on peut confondre soins de longue durée et vie en résidence. Une résidence pour aînés n'est pas un centre de soins infirmiers. Pourtant, en raison de cette confusion, de nombreuses personnes ont pensé que les résidences pour aînés n'étaient pas sécuritaires pendant la pandémie. Contrairement aux aînés isolés chez eux, les personnes vivant dans des résidences pour aînés pouvaient compter sur un personnel disponible en cas de besoin ou d’urgence, et sur d’autres résidents avec lesquels échanger, en respectant la distanciation physique. En fait, selon un sondage mené auprès des résidents, 96 % d’entre eux ont estimé que leur résidence Chartwell avait pris des mesures importantes pour assurer leur sécurité pendant la pandémie de COVID-19.

L’objectif étant de « vieillir chez soi », dans un endroit où l’on choisit de vivre, où l’on se sent bien et en sécurité, et qui nous permet de continuer à profiter de la vie et à échanger avec les autres. À l’heure actuelle, de nombreuses personnes n’ont peut-être pas la chance de vivre dans une résidence pour aînés en raison de fausses informations. Les médias peuvent aussi contribuer involontairement à cette confusion. Par exemple, ils peuvent parler de soins de longue durée et de résidences pour aînés comme s’il s’agissait de la même chose. C’est pourquoi il est important de vérifier les faits par vous-même. Vous ne voulez pas laisser des informations erronées vous dissuader de prendre une décision qui pourrait améliorer votre vie.

Pourquoi cette question me tient-elle à cœur? J’ai encouragé mes parents à déménager dans une résidence pour aînés. Au début, mon père hésitait. Pourtant, environ six mois après leur emménagement, je me promenais avec lui et il m’a dit ce que j’ai entendu un nombre incalculable de fois : « Nous aurions dû emménager ici plus tôt. C’est la meilleure chose que nous pouvions faire. »

N’oubliez pas que vivre en résidence, C’EST vieillir chez soi. Dans une maison où vous pouvez continuer à profiter pleinement de la vie.

Ressources utiles

Guide pour choisir la bonne résidence pour retraités

Guide pour choisir la bonne résidence pour retraités

Téléchargez
Le guide Explorons la vie en résidence de Chartwell

Le guide Explorons la vie en résidence de Chartwell

Téléchargez

S'abonner

Articles connexes

    Abonnez-vous dès aujourd’hui à notre infolettre mensuelle

    Abonnez-vous dès aujourd’hui à notre infolettre mensuelle afin de bénéficier de nos conseils d’expert sur une multitude de sujets liés à la retraite, un accès à des documents pratiques que vous pourrez télécharger, comme des infographies et des aide-mémoires. De plus, vous recevrez des invitations à divers événements.