Prendre la décision en famille de déménager en résidence pour aînés

La plupart des enfants souhaitent soutenir leurs parents âgés dans leurs décisions concernant la manière dont ils veulent mener leur vie à mesure qu’ils prennent de l’âge. Devraient-ils rester dans leur maison? Vivre avec un membre de la famille? Emménager dans une résidence pour retraités? Il y a beaucoup d’éléments à prendre en considération pour cette étape de la vie. Et vu l’importance de ces décisions, il arrive que les membres de la famille expriment des convictions arrêtées et qu’ils ne parviennent pas à se mettre d’accord sur la meilleure solution à envisager. Pire encore, vos parents vieillissants pourraient sentir qu’on ne les écoute pas et que leur opinion n’est pas respectée.

Il est possible d’avoir des discussions efficaces et harmonieuses, même lorsque l’enjeu est de taille. Ury et Fisher, du Harvard Negotiation Project, ont mis au point une méthode qui aide à réduire les tensions et à prendre des décisions qui font l’unanimité. Pour ce faire, il faut tenir compte des « intérêts » qui se cachent derrière les « positions » respectives de chacun.

Lorsque nous exprimons notre opinion sur la solution que nous pensons être la meilleure dans une situation donnée, nous exprimons notre « position ». Malheureusement, notre position peut être opposée à celle d’autres membres de la famille. Par exemple, lorsqu’un parent âgé parle de l’avenir, il dira peut-être qu’il ne veut absolument pas quitter sa maison. Ses enfants peuvent avoir une position très différente et estimer qu’il doit déménager. À ce stade, il y a peu de chance qu’une solution harmonieuse apparaisse. Il est plus probable qu’une position gagnera, en créant de la frustration chez les uns et les autres.

Les « intérêts » sont les raisons pour lesquelles les gens défendent leur position. Souvent, à moins qu’on soit incité à le faire, on ne se demande pas pourquoi on tient tant à notre position. On a plutôt tendance à défendre notre point de vue. Pourtant, comme nous cherchons ici à trouver des solutions harmonieuses, il faut que nos discussions portent sur les intérêts respectifs plutôt que sur les positions de chacun; c’est la seule façon de parvenir à des solutions créatives.

Ce fut le cas pour l’un de mes clients et ses enfants. Les enfants ont découvert que leur père ne voulait pas déménager, non pas parce qu’il ne voulait pas quitter sa maison, mais parce qu’il voulait leur laisser un héritage et qu’il avait peur de ne pas pouvoir le faire s’il allait habiter dans une résidence pour retraités. Il a donc révélé que son principal intérêt était le bien-être de ses enfants. Un autre intérêt a également été révélé : il voulait préserver son intimité et il n’était pas certain de pouvoir le faire dans une résidence.

Ressources utiles

Le guide Explorons la vie en résidence de Chartwell

Le guide Explorons la vie en résidence de Chartwell

Téléchargez
Guide « Soutenir un proche »

Guide « Soutenir un proche »

Téléchargez

S'abonner

Tout ce temps, ses enfants étaient pourtant convaincus qu’il devait déménager parce qu’il avait de la difficulté à entretenir la maison et à cuisiner. Ils voyaient qu’il était seul et ils auraient aimé qu’il ait une vie sociale plus riche. Leurs intérêts? Que leur père ait de l’aide pour la préparation des repas et l’entretien ménager, et qu’il ait de la compagnie. De plus, comme ils aidaient leur père à entretenir la maison, ils commençaient à être fatigués. Un de leurs intérêts était donc de retrouver un peu de liberté.

Lorsqu’ils ont tous cessé de défendre leur position respective et qu’ils ont commencé à parler de leurs intérêts, la discussion a pris une tout autre tournure. Les enfants ont pu assurer à leur père que sa vie serait plus agréable en résidence, et que ça les aiderait aussi. Ils lui ont avoué qu’ils passaient beaucoup de temps à s’inquiéter pour lui et à essayer de l’aider, tout en devant s’occuper de leurs familles. Si leur père vivait dans une résidence pour retraités, ils auraient l’esprit beaucoup plus tranquille, et leurs visites ne seraient plus consacrées aux travaux ménagers, mais à des activités bien plus agréables. Ils ont été touchés d’apprendre qu’il voulait leur laisser de l’argent, mais ils lui ont répondu qu’ils voulaient qu’il investisse cet argent dans son bien-être. Ils lui ont assuré que son bonheur et sa sécurité étaient plus importants qu’un gros héritage.

Après cette discussion, le père s’est rendu compte qu’il n’avait jamais pensé que son déménagement dans une résidence pour retraités pourrait avoir des effets aussi positifs sur lui et ses enfants. Il a accepté que sa fille lui organise un court séjour afin qu’il puisse faire temporairement l’expérience de la vie dans une résidence. Il a été surpris de voir que ce mode de vie lui convenait, et qu’il lui permettait de trouver un bon équilibre entre des moments de solitude et les activités sociales.

La prochaine fois que vous vous rendrez compte que vous défendez férocement une position, essayez de prendre du recul et de reporter votre attention sur les intérêts que vous avez en commun avec les autres membres de votre famille. Le but n’est pas simplement de prendre une décision, mais de parvenir de manière plus harmonieuse à une décision acceptable pour tout le monde.

À propos de la Dre Amy D’Aprix 

Amy est conseillère certifiée auprès des aînés, vice-présidente de la Fédération internationale du vieillissement et cofondatrice du projet Essential Conversations Project. Travailleuse sociale auprès des aînés, elle œuvre auprès d’eux et de leurs familles depuis plus de 30 ans. 

Articles par Dr. Amy

Articles connexes

    Abonnez-vous dès aujourd’hui à notre infolettre mensuelle

    Abonnez-vous dès aujourd’hui à notre infolettre mensuelle afin de bénéficier de nos conseils d’expert sur une multitude de sujets liés à la retraite, un accès à des documents pratiques que vous pourrez télécharger, comme des infographies et des aide-mémoires. De plus, vous recevrez des invitations à divers événements.