Veuillez patienter. Chargement en cours.

RISQUES POUR LES PROCHES AIDANTS D’UN AÎNÉ

%

des personnes qui prennent soin d’un parent à raison de plus de deux heures par semaine éprouvent de la détresse psychologique.

%

des personnes qui prennent soin d’un conjoint à raison de plus de deux heures par semaine ressentent de la détresse psychologique.

%

des proches aidants ont endossé ce rôle croyant qu’ils n’avaient pas d’autres choix.

%

des proches aidants sentent qu’ils s’oublient eux-mêmes et qu’ils négligent les autres membres de leur famille et leurs tâches.

* Statistique Canada.

Gérer le stress lié au rôle de proche aidant keyboard_arrow_down

GÉRER LE STRESS D’UN PROCHE AIDANT

Commencez par reconnaître que toutes les émotions que vous ressentez—tant les simples que les plus complexes — font partie du parcours normal d’un proche aidant.

Dre Amy D’Aprix, travailleuse sociale auprès des aînés

Identifiez ensuite les émotions les plus difficiles et observez ce qui semble les provoquer. Contrôlez celles qui peuvent être évitées et allez chercher de l’aide pour celles qui semblent insurmontables.

En adoptant cette approche, vous serez apte à éprouver de la compassion, de l’amour et de la joie lorsque vous prodiguerez des soins.

Envisagez la vie en résidence keyboard_arrow_down

Qu'est-ce que la vie en résidence?

Vivre en résidence?

Prendre soin d’un parent âgé peut-être une tâche exigeante, tant émotionnellement que physiquement, surtout quand on doit ajouter son travail, sa vie personnelle et sa santé dans l’équation.

Passer à la prochaine étape keyboard_arrow_down

Inévitablement, il viendra un temps où vous devrez décider ce qui est le mieux pour tout le monde. C’est peut-être l’occasion pour vous d’envisager la solution que représente la vie en résidence.

Dédiés à votre MIEUX-ÊTRE

Avez-vous des questions au sujet de la vie en résidence chez Chartwell?


1 855 461 0685