7 façons de vieillir en santé dans une résidence pour aînés

Extrait : De nombreux facteurs contribuent à un vieillissement en santé, notamment le fait de demeurer actif physiquement, mentalement et socialement, et d’avoir une alimentation nutritive. La vie en résidence aide les aînés à vieillir en santé en leur offrant la possibilité de nouer des liens avec leurs pairs, de prendre part à des activités stimulantes sur le plan mental et de faire des exercices physiques qui développent ou maintiennent l’endurance, la force, la souplesse et l’équilibre. La participation à des activités artistiques et bénévoles améliore également la santé et le bien-être des résidents au quotidien.


Une multitude de facteurs favorisent le vieillissement en santé. Certains d’entre eux, comme les gènes, échappent à notre contrôle. Cependant, la science a mis en évidence de nombreux autres facteurs à notre portée – comme le fait de rester actif physiquement, mentalement et socialement, ainsi qu’une alimentation nutritive – qui peuvent grandement contribuer à un vieillissement en santé*, selon le National Institute on Aging.

Emménager en résidence offre aux aînés un accès facile à un large éventail d’activités enrichissantes adaptées à leurs centres d’intérêt, à leurs capacités et à leurs besoins de soins personnels, ainsi qu’à des repas nutritifs dans un environnement accueillant et convivial.

Voici comment la vie dans une résidence pour aînés peut améliorer la santé et le bien-être :

  1. Tisser des liens avec des personnes partageant les mêmes champs d’intérêt. Selon une étude de Social Science & Medicine, les aînés qui nouent de nouvelles relations font état d’une meilleure santé physique et psychologique*. D’autres études ont établi un lien entre l’isolement social et la solitude d’une part, et l’hypertension artérielle, les maladies cardiaques, l’affaiblissement du système immunitaire, l’anxiété, la dépression et le déclin cognitif d’autre part*.
  2. Maintenir sa vivacité d’esprit grâce aux nombreuses activités intellectuelles proposées. Dans une étude de la Mayo Clinic, publiée dans Neurology, on rapporte que le fait de rester mentalement actif en pratiquant des activités comme le bridge, les échecs, les parties de Scrabble, la lecture et la participation à des groupes de discussion et à des conférences réduit le risque de déficits cognitifs*.
  3. Faire de l’entraînement croisé en participant à des cours d’activité physique ou en utilisant des installations telles que les piscines et les équipements de conditionnement physique. Les recherches montrent que les aînés tirent le plus grand profit de quatre types d’exercices : endurance, force, équilibre et souplesse*. En choisissant parmi un large éventail d’activités récréatives telles que la danse, les clubs de marche, le yoga, le taï-chi, les séances d’étirement et de relaxation et les cours d’exercices doux, on peut aisément adapter l’entraînement croisé selon son âge.
  4. Déguster des repas savoureux et nutritifs pour améliorer son humeur. Une alimentation saine et équilibrée, comme le régime méditerranéen, et le fait d’éviter les aliments transformés provoquant des inflammations protègent contre la dépression*, selon l’Université Harvard. Une alimentation saine peut également réduire les risques de nombreuses maladies chroniques, comme les maladies cardiaques et le diabète de type 2, et contribuer à maintenir le cerveau en bonne santé*.
  5. S’adonner à des projets artistiques. La participation à des activités artistiques comme le chant, la musique, l’artisanat, la peinture, le dessin, l’écriture créative et la photographie a des effets positifs sur la santé des aînés, notamment sur la mémoire, le niveau de créativité, la capacité à résoudre des problèmes et le temps de réaction*, rapporte l’Université McMaster.
  6. Changer les choses en aidant les autres. Les résidents peuvent prendre part à des activités de bénévolat au sein de leur communauté locale ou à l’échelle mondiale, en y trouvant le sentiment profond d’avoir un objectif*.
  7. Bénéficier de soins personnels et de services de soutien selon ses besoins. Une résidence pour aînés peut offrir le niveau de soins personnels et de soutien qu’un résident désire ou dont il a besoin. Les proches aidants peuvent être assurés de la qualité des soins et du soutien apportés à leur proche, tout en disposant du temps et de l’espace nécessaires pour veiller à leur propre santé et à leur bien-être.

Le programme d’animation et de loisirs Vivre maintenant est offert dans toutes les résidences pour retraités Chartwell. Notre programme propose une panoplie d’activités qui visent six dimensions du bien-être : physique, social, émotionnel, intellectuel, vocationnel et spirituel. La participation à ces expériences permet à chaque résident de s’adonner à ses propres passions et de saisir les occasions de nouer des liens avec des personnes partageant les mêmes centres d’intérêt et points de vue.

*Les références citées dans cet article de blogue proviennent des sources suivantes (par ordre d’apparition) :

  1. National Institute on Aging. « What do we know about healthy aging? » (2022), en ligne : https://www.nia.nih.gov/health/what-do-we-know-about-healthy-aging
  2. Social Science & Medicine. « The health benefits of network growth: new evidence from a national survey of older adults » (2015), en ligne : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/24128674/#:~:text=This%20process%20of%20network%20growth%20can%20improve%20access,boost%20self-esteem%2C%20reduce%20loneliness%2C%20and%20increase%20physical%20activity.
  3. National Institute on Aging. « Social isolation, loneliness in older people pose health risks » (2019), en ligne : https://www.nia.nih.gov/news/social-isolation-loneliness-older-people-pose-health-risks
  4. Mayo Clinic. « Mayo Clinic minute : Brain activities decrease risk of dementia » (2019), en ligne : https://newsnetwork.mayoclinic.org/discussion/mayo-clinic-minute-brain-activities-decrease-risk-of-dementia/#:~:text=Staying%20mentally%20active%2C%20even%20later%20in%20life%2C%20may,medical%20journal%20of%20the%20American%20Academy%20of%20Neurology.
  5. National Institute on Aging. « Four types of exercise can improve your health and physical ability » (2021), en ligne : https://www.nia.nih.gov/health/four-types-exercise-can-improve-your-health-and-physical-ability
  6. Harvard Medical School. « Gut feelings: How food affects your mood » (2019), en ligne : https://www.health.harvard.edu/blog/gut-feelings-how-food-affects-your-mood-2018120715548
  7. National Institute on Aging. « Cognitive health and older adults » (2020), en ligne : https://www.nia.nih.gov/health/cognitive-health-and-older-adults
  8. Université McMaster. « Get back to your artistic passions to boost your health and well-being » (2018), en ligne : https://www.mcmasteroptimalaging.org/blog/detail/blog/2018/09/26/get-back-to-your-artistic-passions-to-boost-your-health-and-well-being
  9. Université McMaster. « Volunteers: Artisans of health and well-being » (2022), en ligne : https://www.mcmasteroptimalaging.org/blog/detail/blog/2022/03/23/volunteers-artisans-of-health-and-well-being