Réponses à vos questions sur le programme Approche mémoire de Chartwell

Chartwell offre aux aînés vivant avec des déficits cognitifs légers à modérés un programme unique, nommé Approche mémoire. Nous nous sommes entretenus avec Allison Schindler, Directrice, Approche mémoire, chez Chartwell, pour savoir ce qui rend ce programme spécial et comment il aide les aînés et leur famille à passer une bonne journée, tous les jours.

Qu’est-ce que le programme Approche mémoire de Chartwell?

Il s’agit d’un programme unique et complet qui met l’accent sur un mode de vie riche, autonome et actif sur le plan social pour les personnes vivant avec des déficits cognitifs à un stade précoce ou modéré. Certaines résidences pour retraités Chartwell proposent des quartiers « Approche mémoire » intégrés. À l’heure actuelle, nous en comptons un total de neuf en Colombie-Britannique, en Alberta et en Ontario, et d’autres quartiers sont en cours de développement.

En quoi le programme Approche mémoire est-il unique?

Ce programme offre un environnement axé sur le soutien et la sécurité, et comprend des espaces de vie et des logements où l’on se sent chez soi, des jardins extérieurs sécurisés et des repas dans un cadre familial. Le personnel qualifié et attentionné, composé notamment de conseillers spécialisés en Approche mémoire, de travailleurs sociaux autorisés et de conseillers aux familles, tisse des liens solides avec les résidents. Cependant, ce qui rend le programme Approche mémoire vraiment unique, c’est le modèle de soins, ou l’approche que nous adoptons et qui sous-tend tous les aspects du programme.

Pouvez-vous nous parler un peu de cette approche, et de ce qu’elle signifie pour les résidents et leurs familles?

De nombreuses résidences qui accueillent des personnes présentant des déficits cognitifs utilisent un modèle de soins clinique, qui se concentre sur les systèmes, les processus et les tâches qui entourent le résident – ce qui implique qu’il est souvent difficile de considérer la personne au-delà de la maladie.

Nous nous concentrons plutôt sur les capacités de la personne à cette étape de sa vie, en suivant une approche communautaire qui a prouvé qu’elle rendait les résidents plus heureux et qu’elle réduisait le nombre de chutes et les comportements agressifs, entre autres avantages.

Pour ce faire, en étroite collaboration avec les familles, nous procédons à une évaluation spécialisée visant à mieux connaître la personne et à comprendre qui elle est aujourd’hui. Ensuite, nous mettons à profit ces informations dans le but de lui offrir un milieu de vie spécial, qui l’aidera à s’épanouir pleinement dans son cheminement. Ce processus nous permet d’assurer une transition positive et harmonieuse dans le quartier, en reproduisant les aspects sociaux et le soutien dont la personne bénéficiait déjà.

Pouvez-vous donner un exemple du mode de vie des résidents du programme Approche mémoire?

Prenons pour exemple le moment des repas, où notre personnel s’assoit et mange avec les résidents aux tables qui leur sont réservées. Cela fait partie du rythme naturel et social de la vie quotidienne que les résidents apprécient. Nous attachons une grande importance à l’engagement des résidents et nous leur offrons le temps et l’espace nécessaires pour nouer des relations. Le but n’est pas simplement d’accomplir les tâches qui nous sont confiées, mais de ralentir le rythme et de profiter des moments spontanés. Nous ne nous précipitons pas pour aller de la salle à manger à la salle de bain et de la salle de bain au lit. Nous prenons le temps de nous assoir sur la terrasse, d’écouter une chanson en marchant dans le couloir et de célébrer la personne et sa vie dans l’instant présent.

Le personnel suit-il une formation spéciale?

Absolument. Tout d’abord, notre programme est particulier en ce sens que nous employons des travailleurs sociaux autorisés qui travaillent en étroite collaboration avec les résidents, le personnel et les familles. Les membres du personnel suivent une formation spécialisée, notamment une formation par simulation expérientielle, au cours de laquelle ils mettent des gants, des lunettes et des haricots dans leurs chaussures pour simuler une expérience de déficits cognitifs. Nous proposons également cette formation aux familles. C’est incroyable d’entendre les proches dire après coup : « Maintenant, je comprends pourquoi ma mère regarde tout le temps par terre, ou ne me répond pas quand je lui parle. »

Comment soutenez-vous les familles?

Nous considérons vraiment les familles comme faisant partie intégrante du cercle de soins, en proposant des groupes de soutien destinés aux conjoints et aux membres de la famille, en groupe ou individuellement. Nos travailleurs sociaux jouent un rôle important à cet égard. Nous mettons également l’accent sur l’éducation, en collaborant avec les familles pour faire tomber les stéréotypes liés aux déficits cognitifs, et pour dissiper tout sentiment de culpabilité, notamment quand il s’agit de « placer » son parent en résidence.

Pour en savoir plus sur le programme Approche mémoire de Chartwell, cliquez ici.