6 conseils pour renforcer la résilience et atténuer la dépression

Extrait : Bien que les aînés fassent preuve de plus de résilience que les jeunes pour faire face à l’isolement pendant la pandémie, ils connaissent tout de même des niveaux accrus de dépression. Le printemps offre de nouvelles occasions de puiser dans cette résilience afin de prévenir ou d’atténuer la dépression en profitant de la nature et en faisant des activités extérieures en groupe dans votre communauté. Vous pouvez également égayer votre humeur en cultivant un jardin printanier ou en pratiquant le tai-chi au grand air.


Selon une étude de 2022 de l’Université de Toronto, les aînés supportent mieux l’isolement dû à la pandémie que les jeunes*. Alors que les personnes âgées qui sont restées isolées longtemps ont connu des niveaux accrus de dépression, les jeunes adultes ont déclaré s’être sentis deux fois plus seuls que leurs aînés*. Ces derniers, grâce à leur résilience, à leurs expériences de vie et à leur capacité à relativiser les évènements, composent mieux avec l’isolement social lié à la pandémie et ses conséquences négatives.

Tirer profit de cette résilience pour améliorer la vie quotidienne peut contribuer à prévenir ou à atténuer la dépression. Une étude de 2021 de Trends in Psychology a révélé que cultiver la résilience est une stratégie adaptative et efficace pour gérer le stress et réduire la dépression chez les aînés*.

L’arrivée du printemps offre de nombreuses possibilités de rompre l’isolement prolongé en socialisant en toute sécurité avec la famille et les amis et en profitant d’activités sociales et physiques en plein air qui stimulent l’esprit, le corps et l’âme.

Voici quelques moyens de cultiver la résilience et d’améliorer l’humeur :

  1. Prendre un bol d’air frais. En Colombie-Britannique, en Ontario et dans d’autres provinces, les professionnels de la santé autorisés peuvent maintenant prescrire à leurs patients de passer du temps dans la nature en leur donnant une carte d’entrée Découverte de Parcs Canada gratuite*. Le programme, fondé sur des recherches*, y compris une étude de Scientific Reports, recommande de passer environ deux heures par semaine dans la nature pour soulager l’anxiété et la dépression et améliorer la santé mentale et physique.

  2. S’impliquer dans la communauté. Selon une étude de l’Université d’État de l’Oregon, un sentiment d’appartenance à la communauté et le maintien de relations interpersonnelles ont aidé les aînés à renforcer leur résilience et à mettre l’accent sur les expériences positives, tout en réduisant le stress et d’autres problèmes de santé mentale*. Les chercheurs soulignent que la résilience n’est pas un trait de personnalité déterminé, mais une compétence qui peut être renforcée*. Les résidences pour aînés offrent à ceux-ci des occasions d’augmenter leur résilience en profitant d’activités de plein air en groupe, en socialisant pendant les repas et en nourrissant un sentiment d’appartenance.

  3. Pratiquer le tai-chi au grand air. Une étude de l’Université Harvard a révélé que les aînés qui avaient fait du tai-chi pendant 12 semaines avaient réduit leurs symptômes de dépression*. Le tai-chi, le yoga ou la méditation, lorsqu’ils sont pratiqués à l’extérieur, améliorent considérablement l’humeur. Selon une étude du Peninsula College of Medicine and Dentistry, l’exercice physique pratiqué à l’extérieur procurerait des bienfaits plus importants pour la santé mentale* que lorsqu’il est pratiqué à l’intérieur. La nature aurait un effet vivifiant sur les participants et elle diminuerait la tension, la colère et la dépression.

  4. Faire une petite promenade. Une étude du Journal of Geriatic Physical Therapy a révélé que six minutes de marche rapide suffisaient à améliorer l’humeur des aînés*. Après avoir fait de courtes promenades, les participants étaient motivés à faire de l’exercice plus longtemps et ont retiré un plus grand nombre de bienfaits pour leur santé physique et mentale*.

  5. Cultiver un jardin printanier. Des personnes présentant des symptômes de dépression clinique ont amélioré leur humeur de façon significative en participant à un programme d’horticulture thérapeutique de 12 semaines*, d’après une étude de l’International Journal of Mental Health Nursing. Les bienfaits du programme se sont prolongés pendant trois mois après la fin du programme.

  6. Mettre du soleil dans sa journée. Selon une étude de PLOS ONE, une exposition accrue à la lumière du soleil a atténué les symptômes de dépression chez les femmes âgées*. Les rayons du soleil contribuent à soulager la dépression en diminuant l’inflammation, en augmentant les faibles niveaux de vitamine D, en aidant à réguler le rythme circadien et en améliorant l’humeur*.