Comment surmonter la « fatigue pandémique »?

Voici un nouveau terme qu’aucun d’entre nous n’aurait pu imaginer il y a six mois : « fatigue pandémique », qu’on pourrait appeler aussi « fatigue de la prudence » – l’idée étant que nous sommes épuisés par le nombre de décisions que nous devons prendre chaque jour pour assurer notre sécurité*. « Dois-je laver les choses que je viens d’acheter? Est-ce que je peux aller chez le médecin sans danger? Puis-je serrer mes petits-enfants dans mes bras? » Ces questions ne représentent que quelques-uns des dilemmes auxquels nous sommes confrontés chaque jour.

Quel que soit le nom que vous donnez à la façon dont vous vous sentez, il se peut que ces temps difficiles vous épuisent, surtout si vous êtes plus âgé et que vous courez un risque accru de tomber malade à cause de la COVID-19.

La bonne nouvelle, c’est qu’un récent sondage Angus Reid a révélé que les Canadiens de 55 ans et plus étaient les plus susceptibles de suivre les protocoles liés à la COVID-19, notamment la distanciation sociale, le lavage fréquent des mains, le port d’un masque et l’évitement des lieux publics*.

Toutefois, même les personnes les plus diligentes éprouvent parfois des difficultés à être constamment vigilantes. On peut se dire, par exemple : « Comme je n’ai pas été malade jusqu’à présent, peut-être que le risque est moindre pour moi et que je n’ai pas autant besoin de me laver les mains? »

La justification peut nous mener sur une voie dangereuse, souligne le professeur Jason Harley, professeur et chercheur à l’université McGill : « Fondamentalement, nous devons trouver un équilibre et chercher à diminuer notre anxiété pour la faire passer d’un niveau malsain à un niveau gérable, dit-il. En psychologie, nous parlons de ce qu’on appelle la loi de Yerkes et Dodson, selon laquelle un peu d’anxiété peut nous motiver à nous comporter de manière responsable, mais trop n’aide pas*. »

M. Hartley explique que pour atteindre l’équilibre qui mène à une observation continue des protocoles, nous devons rester informés – en suivant les directives des gouvernements, des institutions et des résidences pour aînés lorsque cela est indiqué.

Nous baser sur les faits, dit-il, nous permettra de ne pas nous sentir impuissants, tout en évitant la tentation de devenir trop confiants, et de faire fi de la prudence et des protocoles.

Que recommande le professeur Hartley pour surmonter la fatigue liée à la pandémie?

« N’oubliez pas d’être indulgent envers vous-même et envers les autres, dit-il. De vous remémorer les bonnes choses qui se sont produites chaque jour, même si elles sont minimes, afin de ne pas vous concentrer uniquement sur les mauvaises. Pour vous rappeler ce qui est sous votre contrôle et pour éviter de dramatiser. Pensez à faire des pauses. Et à vous fixer des objectifs raisonnables – avec d’autres parties prenantes, dans la mesure du possible – qui tiennent compte du fait que nous avons tous moins d’énergie. »

Jacqueline Gollan, professeure agrégée de psychiatrie et de sciences comportementales à l’École de médecine Feinberg de l’Université Northwestern, a d’autres stratégies :

  1. Maintenez une bonne santé. C’est un mantra bien connu, mais manger sainement, dormir suffisamment, faire de l’exercice et maintenir des liens sociaux, tout cela contribue à réduire le stress et la fatigue.
  2. Recadrez les risques et les avantages. L’information destinée au public, par exemple « nous devons aplatir la courbe », peut être abstraite. Réfléchissez plutôt à la manière dont votre comportement spécifique influe directement sur votre risque d’être infecté et votre chance de transmettre l’infection à d’autres personnes*.
Chartwell, résidences pour retraités offre aux résidents un environnement sûr et sécurisé qui leur permet de mener une vie active en leur proposant de nombreuses possibilités et activités pour maintenir des liens physiques, mentaux, émotionnels et sociaux.


*Les références citées dans cet article proviennent des sources suivantes (par ordre d’apparition) :

1. Time Magazine. « Are You Experiencing COVID-19 “Caution Fatigue”? Here's What It Is, and How to Fight It. » (30 avril 2020), en ligne : https://time.com/5829312/covid-19-caution-fatigue/

2. Angus Reid Institute. « COVID-19 Compliance: One-in-five Canadians making little to no effort to stop coronavirus spread. » (17 août 2020), en ligne : http://angusreid.org/covid-compliance/

3. McGill Reporter. « COVID-19 Q&A: Jason M. Harley on dealing with pandemic fatigue. » (25 août 2020), en ligne : https://reporter.mcgill.ca/covid-19-qa-jason-m-harley-on-dealing-with-pandemic-fatigue/

4. McGill Reporter.« COVID-19 Q&A: Jason M. Harley on dealing with pandemic fatigue. » (25 août 2020), en ligne : https://reporter.mcgill.ca/covid-19-qa-jason-m-harley-on-dealing-with-pandemic-fatigue/

5. Time Magazine. « Are You Experiencing COVID-19 “Caution Fatigue”? Here's What It Is, and How to Fight It. » (30 avril 2020), en ligne : https://time.com/5829312/covid-19-caution-fatigue/