Les relations amicales entre le personnel et les résidents donnent de la force aux aînés

Pour ceux qui vivent dans une résidence pour aînés canadienne, les contacts physiques avec la famille et les amis n’ont pas été possibles ou ont été limités pendant plusieurs mois en raison des restrictions de distanciation physique visant à assurer la sécurité de chacun et à aplatir la courbe.

Pourtant, être séparé de leurs proches ne signifie pas que les aînés qui vivent en résidence sont seuls. Bien qu’ils trouvent difficile de ne pas pouvoir voir leur famille en personne, les résidents trouvent du réconfort, de la compassion et des liens de solidarité non seulement auprès de leurs pairs, mais aussi auprès du personnel amical de leur résidence – qu’il s’agisse des réceptionnistes, des préposés aux loisirs, du personnel d’entretien, ou encore des équipes des services alimentaires ou des préposés aux résidents qu’ils ont appris à connaître et en qui ils ont confiance.

Ces personnes forment déjà une deuxième famille pour eux. Les aînés qui habitent dans une résidence ressentent un sentiment de convivialité et d’appartenance et nouent des amitiés avec d’autres résidents, ainsi que des relations significatives avec le personnel, fondées sur le respect mutuel et une véritable bienveillance. Au cours des derniers mois, le personnel, les résidents et leurs familles n’ont cessé de trouver de nouvelles façons de se réunir dans la solidarité, ce qui a renforcé leurs liens.

Voici comment le personnel de Chartwell maintient le moral de tous

Dans les résidences Chartwell, le personnel a aidé à organiser régulièrement des appels vidéo avec les familles des résidents afin de les aider à rester en contact. Dans l’une des résidences, le responsable des programmes d’animation et des loisirs a même transformé ces discussions en occasions spéciales en installant une table dans un coin privé de la bibliothèque – avec des fleurs et un repas hors de l’ordinaire –, pour que les résidents puissent parler et rire avec leurs proches à l’écran dans le cadre d’un souper familial.

Dans une autre résidence Chartwell, une employée a lancé une nouvelle tradition de « cinq à sept ». Tous les après-midi, alors que les résidents restent en sécurité dans leurs appartements, elle joue de la musique entraînante dans les couloirs pour signaler que c’est l’heure de l’apéro. Les résidents aiment beaucoup cette ambiance réjouissante et lèvent leur verre les uns aux autres à partir du seuil de leur porte.

Toutes nos résidences proposent des activités amusantes dans les appartements pour continuer de divertir et de stimuler les résidents, que ce soit des mots croisés ou des jeux-questionnaires ou encore de délicieuses collations. Dans une résidence Chartwell, un résident connu pour son excellent sens de l’humour a fait équipe avec un membre du personnel pour compiler ses meilleures blagues et les distribuer à tout le monde. Tous ces petits mots qui sont remis chaque jour aux résidents les aident à garder le sourire et à rester positifs tout en demeurant en sécurité chez eux.


Le personnel se sent soutenu et encouragé par les familles des résidents

Le sentiment d’unité résonne chez les familles des résidents. Celles-ci apprécient grandement les efforts des employés et comptent sur eux pour les aider à garder le contact avec leurs proches et à veiller à leur bien-être, alors qu’elles ne peuvent le faire elles-mêmes. Ainsi, de nombreuses résidences Chartwell reçoivent régulièrement de délicieux biscuits et d’autres douceurs cuisinées avec amour, de même que des cartes, des affiches et d’autres témoignages de gratitude.


La solidarité entre les résidents

L’atmosphère familiale d’une résidence pour retraités se reflète également dans les solides amitiés qui unissent de nombreux aînés qui y vivent. Ces amitiés sont devenues encore plus importantes, étant donné que pour de nombreuses personnes, quitter la résidence représente désormais un risque. Un bel esprit de camaraderie règne parmi les résidents, car ils comprennent exactement ce que chacun vit et peuvent s’encourager et se soutenir mutuellement.

Le personnel a trouvé de nombreux moyens créatifs permettant aux résidents de rester en contact les uns avec les autres, en organisant notamment des jeux dans les appartements et des cours de conditionnement physique dans les couloirs, et en établissant une distance physique appropriée dans les salles à manger.

En ce moment, personne – et surtout pas les aînés – ne devrait se sentir seul. Les aînés et leur famille peuvent se sentir rassurés et garder l’esprit tranquille en sachant que le personnel et les résidents seront toujours là pour eux dans leur résidence Chartwell.