6 moyens par lesquels la vitalité émotionnelle contribue à la santé physique

Aperçu : Les études démontrent que la vitalité émotionnelle favorise le maintien et le rétablissement de la santé physique, et ce, toute la vie durant. On peut cultiver celle-ci en faisant des activités agréables, en interagissant avec les autres, en profitant de la nature et en bougeant. La vitalité émotionnelle prévient le diabète et les AVC et favorise la santé cardiovasculaire, la réhabilitation après une blessure et le maintien de la mobilité après une hospitalisation.


Des chercheurs ont constaté que la vitalité émotionnelle favorise le maintien de la santé physique, et ce, toute la vie durant. Les personnes chez qui cette vitalité est élevée ont beaucoup d’énergie, se sentent bien et peuvent réguler leurs émotions efficacement*, selon l’École de santé publique de l’Université Harvard. L’American Journal of Lifestyle Medicine décrit ce concept comme un état émotionnel positif et restaurateur, associé à l’enthousiasme et au dynamisme*.

La vitalité émotionnelle contribue aussi à la santé en encourageant les comportements bénéfiques, en réduisant la sensibilité au stress et en stimulant les systèmes neuroendocrinien, immunitaire, inflammatoire et cardiovasculaire du corps*.

Cultiver la vitalité émotionnelle

Vous pouvez favoriser un tel état et renforcer votre résilience en faisant des activités agréables, en interagissant avec les autres, en aidant votre prochain, en profitant de la nature, en bougeant ou en pratiquant la pleine conscience*.

Il y a plusieurs moyens par lesquels la vitalité émotionnelle peut renforcer votre santé physique et prévenir les handicaps.

  1. Maintien d’une bonne santé cardiovasculaire
    Les personnes qui ont une bonne vitalité émotionnelle sont moins sujettes aux maladies cardiaques sur une période de 15 ans*, d’après une étude de la revue Archives of General Psychiatry. La vitalité émotionnelle pourrait aussi réduire les risques de maladies du cœur, puisqu’elle favorise l’adoption de comportements sains et réduit la fréquence cardiaque, la tension artérielle et le taux de cortisol (hormone du stress)*.

  2. Diminution du risque de diabète
    Une étude de Harvard a démontré que les adultes qui jouissent d’une vitalité émotionnelle plus solide sont moins sujets au diabète de type 2*.

  3. Réhabilitation plus facile
    Tant sur le plan physique que psychologique, la vitalité émotionnelle peut aider à vivre avec une maladie chronique ou une blessure, ce qui optimise la réhabilitation*, comme l’a démontré une étude de l’Université McGill.

  4. Diminution de la tension artérielle et prévention des AVC
    Des chercheurs de l’Université Laval ont conclu que les adultes ayant une bonne vitalité émotionnelle, quel que soit leur âge, étaient moins sujets à l’hypertension* sur une période de dix ans. Une étude de la revue Healthy Psychology a quant à elle conclu que cette vitalité réduisait aussi les risques d’AVC*.

  5. Maintien de la mobilité
    Les retraités ayant une vitalité émotionnelle solide ont de meilleures chances d’être toujours aussi mobiles après une hospitalisation pour une maladie aiguë, comparativement à ceux dont le niveau de vitalité est plus bas, qui voient au contraire souvent leur mobilité décliner*, a rapporté une étude publiée par l’American Geriatrics Society.

  6. Prévention de nouveaux handicaps et longévité
    Les femmes d’âge avancé vivant avec un handicap physique modéré ou sévère et présentant un bon niveau de vitalité émotionnelle avaient moins de chances de voir leur état s’aggraver ou de mourir prématurément, d’après la Women’s Health and Aging Study.

* Ce billet s’appuie sur les sources suivantes, mentionnées en ordre d’apparition :

1. « Emotional Vitality and Incident Coronary Heart Disease », Archives of General Psychiatry (2007). En ligne : https://scottbarrykaufman.com/wp-content/uploads/2015/01/Emotional-Vitality-and-Incident-Coronary-Herat-Disease.pdf.

2. « Building Emotional Resilience to Promote Health », American Journal of Lifestyle Medicine (2009). En ligne : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2790158/.

3. « The Prospective Association between Positive Psychological Well-Being and Diabetes », Healthy Psychology (2015). En ligne : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5008848/.

4. Université McGill. Emotional Vitality: Concept of Importance for Rehabilitation (2013). En ligne : https://www.archives-pmr.org/article/S0003-9993(12)01245-2/fulltext.

5. Université Laval. Taking the Tension Out of Hypertension: A Prospective Study of Psychological Well-Being and Hypertension (2014). En ligne : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5010231/.

6. « Emotional Vitality and Change in Lower Extremity Function After Acute Medical Illness and Hospitalization », Journal of the American Geriatrics Society (2003). En ligne : https://onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1046/j.1532-5415.2003.51572_1.x.

7. « The protective effect of emotional vitality on adverse health outcomes in disabled older women », Journal of the American Geriatrics Society (2015). En ligne : https://jhu.pure.elsevier.com/en/publications/the-protective-effect-of-emotional-vitality-on-adverse-health-out-4