Conversations essentielles avec Dre Amy : Maximiser la qualité de vie au fil du temps

Nous souhaitons tous prendre nos propres décisions, éviter que la vie nous échappe et rester autonomes malgré les années qui passent. S’il est possible d’y arriver, comment maximiser nos chances d’atteindre ces objectifs?

Je suis convaincue que vous pouvez vous assurer la meilleure qualité de vie à la retraite en poussant votre réflexion, en échangeant et en agissant sur des aspects fondamentaux de votre vie, notamment votre lieu de résidence, les amitiés que vous entretenez et les activités auxquelles vous vous adonnez.

Questions de logement

Arrêtons-nous d’abord au premier aspect à considérer : votre lieu de résidence. Je vous encourage à y réfléchir en fonction de vos premières années de retraite, mais aussi de celles qui suivront. Quel type de logement sera le mieux adapté à l’évolution de vos besoins? J’ai remarqué que très peu de gens y réfléchissent et que beaucoup attendent trop longtemps avant de déménager. Cette situation réduit souvent leur qualité de vie, car leur demeure ne répond plus à leurs besoins ni à leurs attentes.

Vous pouvez cependant éviter d’en arriver là en vous demandant quel serait votre plan B : « Si ma santé ou ma mobilité, ou celle d’une personne qui m’est chère, se détériorait, qu’est-ce que je ferais différemment? » Autrement dit, quelle option de logement vous permettrait de vivre une retraite épanouie et stimulante?

Les gens ne s’attendent pas à se sentir seuls dans une demeure qui finit par demander trop d’entretien. Ils n’ont peut-être pas réfléchi assez tôt aux options de logements qui leur permettraient de maintenir une vie sociale active ou d’accéder à la qualité de vie espérée.

Une fois que vous avez déterminé ce qui est sensé pour vous au fil du temps, il est important d’en discuter avec vos proches afin qu’ils connaissent vos décisions et vos demandes. Par ailleurs, vous devrez peut-être recourir à leur soutien pour la troisième étape du processus : passer à l’action. Celle-ci pourrait signifier explorer vos options, comme celle d’emménager en résidence pour retraités. Vous y trouverez des gens qui profitent de leur intimité tout en pouvant aisément entretenir des amitiés de longue date, en nouer de nouvelles et participer à une panoplie d’activités divertissantes.

Questions d’amitiés et d’activités

Vos relations sont le second aspect auquel vous devriez réfléchir en vue d’avoir la meilleure qualité de vie possible. Si vous évitez d’y penser, vous pourriez vous retrouver avec un cercle d’amis plus restreint que prévu avec le temps.

Vous savez probablement déjà à quel point il est important d’investir temps et énergie pour entretenir vos amitiés, particulièrement à la retraite. Avec l’âge, il arrive que le nombre d’êtres chers autour de nous diminue — par exemple, si les amis ont déménagé, les relations ont évolué ou certains proches sont décédés.

Pensez d’abord aux gens les plus importants dans votre vie actuellement. Pourriez-vous leur consacrer davantage de temps et d’énergie? Et rappelez-vous le plan B. Comment votre santé et votre mobilité, ou celles de vos amis, influencent-elles votre capacité à passer du temps ensemble? Que se passerait-il, par exemple, si l’un de vous n’était plus en mesure de conduire ou de participer aux activités qui vous rassemblent?

Discutez avec vos amis de ce que vous pouvez faire pour maintenir le lien qui vous unit face aux obstacles pouvant se présenter. Vous pouvez aussi envisager des modes de transport alternatifs, ou même à vivre plus près l’un de l’autre. Pensez également aux moyens de nouer de nouvelles amitiés à la retraite. Il est toujours temps de faire de nouvelles connaissances, et il est largement prouvé que les aînés développent d’importantes relations de complicité.

Questions de bonheur et de tranquillité d’esprit

N’oubliez pas : l’objectif est de prendre vos propres décisions, d’éviter que la vie ne vous échappe et de demeurer autonome. La seule façon d’augmenter vos chances d’y arriver est de réfléchir à ce qui est important pour vous en ce qui concerne votre demeure, vos amitiés et vos activités, de discuter avec vos proches et de passer à l’action pour que votre retraite soit aussi stimulante, voire plus encore, que votre jeunesse. Et oui, en suivant ces étapes, vous y parviendrez certainement!

L’une des plus importantes questions à considérer est : « Qu’est-ce qui fait que je me sens chez moi? » En identifiant les éléments qui vous procurent un sentiment d’appartenance, vous serez à même de les recréer facilement dans un nouveau milieu de vie si vous choisissez de déménager.