La génération sandwich : qui sont les aidants naturels du Canada et comment vont-ils?

Aperçu : Près de 30 % des Canadiens prodiguent gratuitement des soins informels, et les personnes de 45 à 64 ans sont responsables de 75 % des soins informels donnés aux aînés. Beaucoup d’aidants se sentent coincés entre leurs responsabilités envers leurs parents âgés et leurs enfants, surtout les femmes qui travaillent, qui consacrent en général plus de temps aux soins que les hommes. Lorsque les aidants naturels, pour qui les effets sur la carrière et la santé peuvent être plus grands, ont accès à un meilleur soutien, le bien-être des personnes dont ils s’occupent s’en trouve aussi amélioré.


Chaque jour, près de 30 % des Canadiens prodiguent gratuitement des soins informels à un membre de leur famille, à un ami ou à un voisin, et près de la moitié d’entre nous serons un jour aidants naturels*, selon le Journal de l’Association médicale canadienne (CMAJ).

Selon une étude de BMO, les Canadiens de 45 à 64 ans, qu’on appelle la « génération sandwich », sont responsables de 75 % des soins informels donnés aux aînés*. Beaucoup d’aidants se sentent coincés entre leurs responsabilités envers leurs parents âgés et leurs enfants*, d’après la BC Care Providers Association.

Statistique Canada a constaté que la majorité des aidants naturels sont des femmes qui travaillent et sont mariées*. Elles dépensent plus d’énergie à la maison que les hommes, mais autant au travail, et consacrent habituellement beaucoup plus d’énergie à leur rôle de parent et à l’entretien ménager*, selon une étude de l’Université Carleton.

Effets néfastes sur le travail

Toujours selon cette étude, les proches aidants qui s’occupent à la fois de leurs enfants et d’un parent âgé sont plus susceptibles de s’absenter du travail, de refuser une promotion, d’être moins productifs et de vivre du stress ou de l’épuisement professionnel*. De plus, selon le CMAJ, étant donné que les femmes qui travaillent sont plus nombreuses que les hommes à prendre soin d’autres personnes et qu’elles y consacrent plus de temps, les effets sur leur carrière et leurs finances peuvent être plus grands*.

Parmi les Canadiens qui s’occupent d’un parent, 45 % y consacrent 5 à 30 heures par semaine, et 55 % y consacrent 4 heures ou moins*, selon Statistique Canada. Ils effectuent 35 % de l’ensemble des heures consacrées aux soins informels, soit environ 84 millions d’heures par semaine*. Enfin, plus de 70 % des Canadiens qui s’occupent de leur conjoint y consacrent 5 à 30 heures par semaine*.

Conséquences sur la santé physique et psychologique

Selon Statistique Canada, plus le nombre d’heures dédiées aux soins est grand, plus grande est la probabilité de problèmes de santé*. Environ 30 % des Canadiens s’occupant d’un parent et 46 % de ceux qui s’occupent de leur conjoint présentent cinq symptômes ou plus de détresse psychologique*. Plus de 20 % des personnes s’occupant d’un parent âgé et 38 % de celles qui prennent soin de leur conjoint indiquent que leur santé globale en souffre*.

Mieux soutenir les aidants naturels

On estime qu’au cours des 20 prochaines années, le nombre de Canadiens âgés ayant besoin de soins doublera; toutefois, le bassin d’aidants naturels se rétrécit*. Selon le CMAJ, ces derniers ont besoin d’accéder plus facilement aux services de soutien, à des formations et des services destinés aux aidants et à des accommodements en milieu de travail*. Les études montrent que ces types de soutien peuvent améliorer le bien-être tant de l’aidant que de son proche âgé*.

Pour connaître les effets positifs pour vous et votre proche de la vie dans une résidence pour retraités Chartwell, cliquez ici.


* Les références citées dans cet article proviennent des sources suivantes (par ordre d’apparition) :
1. Faculté de médecine de l’Université de Toronto (2019). « It’s time Canada cared more about its caregivers: CMAJ editorial ». En ligne : https://www.deptmedicine.utoronto.ca/news/it’s-time-canada-cared-more-about-its-caregivers-cmaj-editorial.
2. BC Care Providers Association (2017). « Sandwich generation and family caregivers ». En ligne : https://bccare.ca/wp-content/uploads/2017/01/Sandwich-Generation-Family-Caregivers.pdf.
4. CBC News (2008). « “Sandwich generation” playing greater role in elder care: StatsCan ». En ligne : https://www.cbc.ca/news/canada/sandwich-generation-playing-greater-role-in-elder-care-statscan-1.723663.
7. Statistique Canada (2013). « Être aidant familial : quelles sont les conséquences? ». En ligne : https://www150.statcan.gc.ca/n1/fr/pub/75-006-x/2013001/article/11858-fra.pdf?st=D3m5lxir.