7 conseils pour prendre soin de soi et améliorer sa santé en pleine conscience

Extrait : Les activités et les techniques visant le lien entre le corps et l’esprit présentent des avantages particuliers pour les aînés, puisqu’elles les aident à prendre soin d’eux-mêmes et à vieillir en bonne santé. Des études montrent que les programmes stimulant la relation entre le corps et l’esprit, adaptés aux aînés, peuvent contribuer à améliorer le sommeil, à réduire l’anxiété et la dépression, ainsi qu’à renforcer la résilience et le moral de ces derniers; ils aident aussi les aînés à adopter des comportements plus sains et à prendre soin d’eux-mêmes. Les activités comme la méditation, le yoga et le tai-chi permettent également d’abaisser la tension artérielle, de réduire l’inflammation et de soulager la douleur chronique.


La Journée internationale des autosoins*, célébrée le 24 juillet, est l’occasion d’examiner comment les activités et les techniques visant la relation entre le corps et l’esprit peuvent promouvoir les autosoins et une bonne santé à l’âge mûr. Le fait de cultiver la pleine conscience et de pratiquer des techniques qui reconnectent le corps et l’esprit offrent des avantages particuliers tant aux aînés* en bonne santé qu’à ceux qui souffrent de maladies ou de douleur chroniques, ou d’invalidité, selon la revue The Gerontologist.

Voici quelques façons de profiter des bienfaits des activités de pleine conscience :

  1. Se motiver à faire des exercices stimulant à la fois le corps et l’esprit
    D’après une étude de Behavioural Medicine, des aînés atteints de maladies chroniques qui ont participé à des cours sur les techniques stimulant le corps et l’esprit, la relaxation et les stratégies cognitivo-comportementales en ont constaté les bienfaits, notamment en termes de qualité du sommeil et de réduction de la douleur, de l’anxiété et de la dépression. Ils ont également adopté des comportements plus sains* en prenant soin d’eux-mêmes, par des exercices quotidiens, une alimentation équilibrée, un soutien interpersonnel et la gestion du stress.

  2. Renforcer sa résilience et son moral
    Selon une étude publiée dans la revue Advances in Mind-Body Medicine, des aînés qui ont participé à un programme d’intervention de neuf semaines, axé sur la relation entre le corps et l’esprit, au Massachusetts General Hospital, en ont retiré une plus grande auto-efficacité, plus de résilience et un meilleur moral*. L’auto-efficacité constitue le fait qu’une personne croit en sa capacité d’influer sur les événements de la vie. Chez les aînés, celle-ci est associée à un recours accru aux autosoins, à l’adoption de comportements plus sains, à plus d’énergie, à un meilleur sommeil, à une diminution de la douleur et de l’inconfort, ainsi qu’à une meilleure santé globale.

  3. Adopter une vision optimiste de la santé
    Une étude menée auprès d’aînés du Manitoba a révélé que les personnes qui percevaient leur propre santé comme étant bonne ou excellente vivaient plus longtemps* que ce que les médecins avaient prévu. Une attitude mentale optimiste à l’égard de la santé a une forte influence sur l’issue des problématiques de santé et constitue un aspect vital des autosoins.

  4. Se concentrer sur le moment présent
    Selon une étude de l’Université de Georgetown, des personnes qui ont pratiqué quotidiennement la méditation de pleine conscience pendant huit semaines ont vu baisser leur taux sanguin de protéines inflammatoires et de cortisol, l’hormone du stress*.

  5. Stimuler l’esprit par le mouvement
    Des chercheurs en kinésiologie de l’Université Western de London, en Ontario, ont constaté que des aînés qui combinaient des exercices associant la motricité et les capacités mentales (séances de marche le long de carrés) à des exercices d’entraînement traditionnels progressaient davantage sur le plan des fonctions cognitives et de la mémoire* que ceux qui se limitaient seulement aux exercices physiques.

  6. Faire du tai-chi et du yoga pour soulager la douleurUne étude publiée dans la revue Pain Medicine rapporte que le tai-chi, le yoga, l’hypnose et l’autorelaxation progressive sont associés à une réduction significative de la douleur chronique bénigne*.

  7. Méditer pour abaisser la tension artérielle
    D’après l’International Journal of Hypertension, la pratique de la méditation, associée ou non à la prise de médicaments contre l’hypertension, peut entraîner une baisse minime, mais décisive, de la tension artérielle*.

Chartwell, résidences pour retraités offre une vaste gamme d’activités et de programmes, dont du yoga et du tai-chi, visant à stimuler le corps et l’esprit, et à aider les résidents à vieillir en bonne santé.

Les références citées dans ce blogue proviennent des sources suivantes :
1. International Self-Care Foundation. « International Self-Care Day », 2019 – en ligne : http://isfglobal.org/international-self-care-day/ (en anglais seulement)
2. The Gerontological Society of America. « Mindfulness: Reconnecting the body and mind in geriatric medicine and gerontology », 2008 – en ligne : https://academic.oup.com/gerontologist/article/48/2/135/661207 (en anglais seulement)
3. Rybarczyk, Bruce, DeMarco, Gail, DeLaCruz, Marco, Lapidos, Stan. « A Classroom Mind/Body Wellness Intervention for Older Adults With Chronic Illness: Comparing Immediate and 1-Year Benefits », 2001 – en ligne : https://www.researchgate.net/publication/271332667_A_Healthy_Aging_Program_for_Older_Adults_Effects_on_Self-Efficacy_and_Morale (en anglais seulement)
4. « A Healthy Aging Program for Older Adults: Effects on Self-Efficacy and Morale », 2015 – en ligne : https://www.researchgate.net/publication/271332667_A_Healthy_Aging_Program_for_Older_Adults_Effects_on_Self-Efficacy_and_Morale (en anglais seulement)
5. American Public Health Association. « Self-rated health: a predictor or mortality among the elderly », 1982 – en ligne : https://ajph.aphapublications.org/doi/abs/10.2105/AJPH.72.8.800 (en anglais seulement)
6. The Telegraph. « Mindfulness meditation lowers stress hormone and decreases inflammation in the body, scientists find », 2017 – en ligne : https://www.telegraph.co.uk/science/2017/01/24/mindfulness-meditation-lowers-stress-hormone-decreases-inflammation/ (en anglais seulement)
7. Université de Western Ontario. « Mind-body maximizes benefits of exercise to seniors », 2017 – en ligne : https://news.westernu.ca/2017/08/mind-body-maximizes-benefits-exercise-seniors/ (en anglais seulement)
8. Morone, Natalia, Greco, Carol. « Mind-body interventions for chronic pain in older adults: A structured review », 2007 – en ligne : https://academic.oup.com/painmedicine/article/8/4/359/1818722 (en anglais seulement)
9. École de médecine de l’Université Case Western Reserve. « Current perspectives on the use of meditation to reduce blood pressure », 2012 – en ligne : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3303565/ (en anglais seulement)