7 raisons pour lesquelles sourire est bon pour la santé

Résumé : Non seulement les gens qui sourient beaucoup ont de meilleures interactions sociales, mais ils bénéficient également d’un vaste éventail d’avantages sur le plan de leur santé physique et émotionnelle. Sourire permet de stimuler l’humeur, de relâcher le stress, de baisser la pression artérielle et de renforcer le système immunitaire. De plus, les sourires sincères et intenses sont associés à une plus grande résilience, à une meilleure tolérance à la douleur et à une plus longue durée de vie.


Toutefois, sourire fait beaucoup plus qu’encourager les gens à vous approcher. Un visage rayonnant, des yeux souriants et des émotions positives sous-jacentes améliorent votre santé physique et émotionnelle de manières étonnantes :

  1. Stimuler l’humeur
    Sourire rehausse l’humeur d’une personne,* alors qu’afficher une expression renfrognée rend les gens en colère et froncer des sourcils les rend plus tristes, selon le Psychological Bulletin qui a compilé les données de 138 études, totalisant plus de 11 000 participants.

  2. Relâcher le stress
    Selon une étude publiée dans le Psychological Science, sourire pendant les périodes de stress, réduit la réponse du corps face à la pression* et diminue le rythme cardiaque en période de récupération à la suite d’un stress. Ceci est d’autant plus vrai si le sourire est sincère et que les muscles entourant la bouche et les yeux sont sollicités.

  3. Abaisser la tension artérielle
    Une étude menée par la School of Medicine de l’université du Maryland a déterminé que rire permet un meilleur fonctionnement des vaisseaux sanguins, ce qui favorise le débit sanguin et abaisse la tension artérielle.*

  4. Renforcer le système immunitaire
    Les adultes âgés qui souriaient et qui étaient heureux en recevant leur vaccin annuel contre la grippe ont produit jusqu’à 14 % plus d’anticorps protecteurs* et avaient moins de chances de tomber malade, selon une étude publiée dans Brain, Behaviour and Immunity.

  5. Soulager la douleur
    Le rire et l’humour peuvent augmenter la tolérance à la douleur* et améliorer la qualité de vie, rapporte une étude de l’université de Zurich. L’humour et un regard positif sur la vie aident à contrôler la douleur en libérant des endorphines et en soulageant les tensions musculaires, suggèrent les chercheurs suisses.

  6. Être plus résilient
    Sourire aide les gens à faire face plus aisément aux événements difficiles sur le plan émotionnel. Dans le Journal of Abnormal Psychology, on dit que plus les conjoints endeuillés qui souriaient ou riaient lorsqu’ils parlaient de leur relation avec leur défunt conjoint, six mois après leur décès, mieux ils géraient leur deuil* 25 mois après le départ de la personne, comparativement à ceux qui souriaient moins.

  7. Prolonger la durée de vie
    Une étude publiée en 2010 dans le Psychological Science, portant sur plus de 200 joueurs de baseball de la ligue majeure, démontre que ceux qui sourient de façon plus intense et plus sincère ont vécu plus longtemps* que ceux qui ne souriaient pas.*

* Les références citées dans cet article proviennent des sources suivantes (par ordre d’apparition) :
1. University of Basel. “The motivational power of the happy face.” (2019), en ligne : https://www.mdpi.com/2076-3425/9/1/6
2. University of Tennessee at Knoxville. “Smiling can make people happier.” (2019), en ligne : https://www.sciencedaily.com/releases/2019/04/190412094728.htm
3. Association for Psychological Science. “Grin and bear it! Smiling facilitates stress recovery.” (2012), en ligne : https://www.psychologicalscience.org/news/releases/smiling-facilitates-stress-recovery.html
4. University of Maryland School of Medicine. “School of Medicine shows laughter helps blood vessels function better.” (2005), en ligne : https://www.a4m.net/news/university_of_maryland_school_of_medicin/
5. Daily Mail. “SMILE when you go for the flu jab.” (2017), en ligne : https://www.dailymail.co.uk/health/article-4918574/If-SMILE-flu-jab-work-better.html
6. Medical News Today. “Laughing away pain.” (2013), en ligne : https://www.medicalnewstoday.com/articles/267434.php
7. Bonanno, George, Keltner, Dacher. “Facial expressions of emotion and the course of conjugal bereavement.” (1997), en ligne : https://greatergood.berkeley.edu/dacherkeltner/docs/bonanno.abnormal.1997.pdf
8. Abel, Ernest, Kruger, Michael. “Smile intensity in photographs predicts longevity.” (2010), en ligne :https://journals.sagepub.com/doi/abs/10.1177/0956797610363775
9. Social Psych online. “The power of a smile.” (2017), en ligne : http://socialpsychonline.com/2017/05/smile-psychology-science/