Conversations essentielles avec Dre Amy :  Présumer qu’un parent veut emménager chez vous

Lorsque votre parent ou un proche a besoin de plus de soutien quotidien pour bien vivre, partez-vous du principe qu’il emménagera chez vous ou chez un membre de la famille? J’aimerais discuter de ce scénario en vous faisant part d’un fait vécu qui m’a récemment été raconté.

Voici Suzanne et Bob
Suzanne* a décidé qu’elle rénoverait son sous-sol pour que son père, Bob*, puisse emménager chez elle. Ce dernier vivait seul chez lui depuis le décès de sa femme, l’année précédente. Suzanne savait qu’il se sentait un peu seul et qu’il lui était de plus en plus difficile d’entretenir sa maison. Comme son mari et elle vivaient à presque deux heures de chez lui, ils avaient du mal à l’aider. Pour Suzanne, accueillir son père chez elle était la solution parfaite. Bob pourrait avoir son propre espace de vie,car elle pourrait transformer son sous-sol en appartement équipé de sa propre cuisinette et de sa salle de bain. Au moment d’entreprendre les rénovations, Suzanne a suggéré à son père de s’installer temporairement dans une résidence pour retraités près de chez lui jusqu’à la fin des travaux.

Une fois les rénovations terminées, Suzanne a été très surprise d’apprendre que son père ne voulait pas emménager chez elle, mais plutôt demeurer de façon permanente dans la résidence pour retraités! Les gens avec qui il dînait tous les jours étaient devenus ses bons camarades, et il a également découvert que certains de ses amis de longue date du quartier vivaient maintenant à la résidence, eux aussi. Pour la première fois depuis le décès de sa femme, Bob jouait aux cartes et participait à des sorties. Il aimait vraiment sa nouvelle routine et ce nouveau chapitre de sa vie, et il ne voulait pas y renoncer.

Une supposition courante
Après plus de 30 années de travail auprès des aînés et de leur famille, j’ai constaté que bon nombre des enfants d’âge adulte qui m’ont consultée présumaient que leur parent voudrait emménager chez eux en prenant de l’âge. Ils sont souvent surpris d’apprendre que leur parent préfèrerait continuer de mener une vie plus autonome, comme Bob l’a fait.

Comment expliquer cela? Pour un parent, si son enfant vit dans un autre quartier, emménager chez lui suppose également de quitter l’environnement auquel il est habitué. Cela implique de changer de médecins et de fournisseurs de services, et de moins voir ses amis de longue date. Parfois, les seules personnes que fréquente l’aîné sont son enfant et sa famille. Cette situation peut mettre de la pression sur tout le monde! Après tout, la plupart des parents et des enfants d’âge adulte vivent assez indépendamment les uns des autres pendant la majeure partie de leur vie, même lorsqu’ils ont d’excellentes relations.

Avec le temps, nous adoptons tous nos habitudes et notre rythme de vie. Emménager dans une résidence peut nécessiter un changement de routine, mais la plupart des gens s’adaptent assez rapidement, car ils sont encore capables de prendre leurs propres décisions dans cet environnement favorisant l’autonomie. En revanche, lorsqu’une personne emménage chez son enfant, elle ressent généralement le besoin de s’adapter à la routine de la famille. Des choses simples comme la température ambiante de la maison ou la façon dont tout le monde commence sa journée peuvent être très différentes des habitudes de l’aîné. Cela peut donner l’impression au parent qu’il a perdu la capacité de mener sa propre vie.

Pour un enfant d’âge adulte, il est merveilleux de se soucier du bien-être de son parent au point de vouloir qu’il emménage chez lui. Cependant, il faut tenir compte de beaucoup de choses avant de prendre une telle décision, y compris d’autres options comme la vie en résidence.

Bien que Suzanne ait été surprise que son père ait choisi de demeurer dans sa résidence pour retraités – et même une fois les rénovations de son sous-sol terminées! –, elle était très heureuse de le voir si heureux. Elle sentait que sa qualité de vie était bien meilleure qu’elle ne l’avait été depuis le décès de sa femme. Suzanne savait que des gens de la résidence étaient là si son père avait besoin de quelque chose et qu’il était tout à fait en sécurité. L’une des préoccupations de Suzanne au sujet de l’emménagement de son père chez elle était qu’il serait seul toute la journée quand son mari et elle seraient au travail. Ils avaient aussi l’intention de voyager au cours des années suivantes, et Suzanne craignait de laisser son père seul pendant de longues périodes. La maison de retraite s’est donc avérée être une bien meilleure solution pour tout le monde.

*On a modifié les noms pour préserver l’anonymat.