La présence des aînés sur les réseaux sociaux croit de façon fulgurante

Savez-vous ce que vos enfants ou vos petits-enfants font sur Facebook*? Suivez-vous vos écrivains, vos célébrités ou vos politiciens favoris sur Twitter*? Ou peut-être ne savez-vous que vaguement ce qu’est Instagram… et ça ne vous intéresse tout simplement pas?

Auparavant, les plateformes de médias sociaux comme Facebook étaient le domaine des jeunes, mais plus maintenant.

Selon une étude réalisée en 2016 par le Pew Research Center, 34 % des aînés américains utilisent des sites de réseaux sociaux comme Facebook, ce qui représente une hausse de 27 % par rapport à 2013. Les aînés constituent d’ailleurs le groupe démographique qui connaît la croissance la plus rapide parmi l’ensemble des utilisateurs de Facebook.

Cette étude a également révélé que pas moins de 70 % des internautes âgés de 65 ans et plus visitent Facebook tous les jours. Alors pourquoi tant d’aînés sautent-ils dans le train des médias sociaux?

Il s’agit d’un moyen de rester en contact avec les amis et la famille.
De nombreux aînés disent qu’ils ont fait leurs premiers pas sur les médias sociaux parce qu’ils voulaient voir les toutes dernières photos de leurs nouveaux petits-enfants. Beaucoup de gens aiment aussi recevoir le commentaire d’un ami ou regarder des photos de vacances. Les médias sociaux sont un moyen immédiat de se sentir proche et relié aux personnes qui nous sont chères, et ils peuvent aussi favoriser un sentiment de communauté et d’appartenance lorsque nous rejoignons des groupes en ligne composés de personnes qui partagent les mêmes champs d’intérêt que nous.

Il s’agit d’une façon de se divertir et de s’informer.
Les médias sociaux peuvent être amusants! Qui n’aime pas regarder une courte vidéo d’un chiot jouant avec un arrosoir, ou même une émission de télévision des années 1960 sur YouTube? Certains aînés consultent aussi les nouvelles en ligne*, bien que la plupart préfèrent encore les nouvelles télévisées, la radio et les journaux traditionnels pour se tenir au courant de l’actualité.

L’utilisation des médias sociaux est-elle associée à une meilleure santé?
De plus en plus d’études indiquent que les aînés qui utilisent Facebook bénéficient également d’autres avantages. Ainsi, une étude réalisée en 2016 par la Michigan State University* auprès de 591 participants (âgés de 68 ans en moyenne) dans le cadre de la Health and Retirement Study a révélé que 95 % de ceux qui utilisaient des plateformes de réseaux sociaux étaient « plutôt » ou « très » satisfaits de leur expérience des médias sociaux. L’élément le plus notable, cependant, est que ces aînés étaient aussi généralement plus satisfaits de leur vie et signalaient moins de problèmes de dépression ou de maladies chroniques comme l’hypertension artérielle ou le diabète.

Cela peut être dû au facteur « social » de l’utilisation des médias sociaux. En effet, il existe aujourd’hui des preuves irréfutables* que plus un aîné cultive des liens sociaux, plus il est globalement en bonne santé et heureux. Toutefois, bien que les médias sociaux puissent contribuer à favoriser et à maintenir ces liens sociaux, rien ne peut remplacer le temps passé « en personne » avec la famille et les amis; temps qui est essentiel au bien-être tant physique que mental et émotionnel de tous les aînés.

Chartwell compte plus de 200 résidences partout au pays, qui offrent toute une gamme d’options de mode de vie destinées aux personnes autonomes ou semi-autonomes, ainsi qu’aux personnes nécessitant des soins de longue durée. Leur dénominateur commun est qu’elles constituent toutes un environnement favorable à la socialisation. Ce sont des lieux où les aînés peuvent socialiser à leur convenance, rencontrer des gens et se faire de nouveaux amis, ou simplement bien dormir la nuit en sachant que quelqu’un est toujours disponible s’ils ont besoin de quelque chose. Pour en savoir plus sur les options de mode de vie offertes dans une résidence Chartwell en particulier, visitez chartwell.com.

*En anglais seulement