Voici pourquoi l’exercice physique en compagnie de pairs procure de nombreux avantages pour la santé

D’après une étude menée en 2018 par l’Université de la Colombie-Britannique, les aînés sont plus susceptibles de pratiquer régulièrement des activités physiques lorsqu’ils s’exercent avec des gens de leur âge*. Les chercheurs ont indiqué que le fait de pratiquer des activités physiques avec un groupe de personnes du même âge favorise un sentiment d’appartenance et sensibilise à l’importance des relations sociales.

L’âge s’avère un facteur de motivation plus important que le sexe*. Les aînés qui ont participé à des cours d’exercice en groupe durant six mois dans un centre YMCA de Vancouver avec des hommes et des femmes du même âge ont assisté à plus de cours que les participants de groupes de même âge et de même sexe. Cependant, ces deux groupes ont été plus assidus que les groupes à la fois mixtes et d’âges variés.

En fait, les cours de conditionnement physique entre pairs ont été si populaires que les participants ont réussi à convaincre le YMCA de continuer d’offrir des séances réservées à certains groupes d’âge pour ne pas avoir à suivre les cours mixtes réguliers.

La combinaison gagnante pour vieillir en bonne santé

La pratique de l’exercice en compagnie de ses pairs permet de conjuguer les effets bénéfiques de la participation sociale à ceux de l’activité physique pour un vieillissement en bonne santé. Une participation sociale fréquente réduit le risque de décès prématuré, d’incapacité et de dépression, et contribue à améliorer la santé cognitive et les comportements sains, selon Statistique Canada.

Ces conclusions encourageantes sont étayées par de nombreuses études. Ainsi, selon le centre sur le vieillissement de l’Université du Manitoba, le taux de déclin cognitif chez les aînés qui mènent une vie active sur le plan social* est inférieur de 70 % à celui des personnes qui ne sont pas actives socialement. D’après le Journal of Gerontology, les personnes qui participent couramment à des activités sociales sont deux fois moins susceptibles* de souffrir d’invalidité dans leurs activités quotidiennes que celles ayant une vie sociale peu active.

Activité physique, activité sociale

Dans l’étude de l’Université de la Colombie-Britannique, on a observé que les participants échangeaient souvent autour d’un café après leurs cours*, ce qui rendait leur expérience plus agréable. Le fait de transformer une activité physique en un moment d’échange enrichissant peut motiver à faire de l’exercice et donc à en recueillir les bienfaits pour la santé. Selon l’Agence de la santé publique du Canada, ces bienfaits comprennent l’amélioration de l’équilibre, la prévention des chutes et des blessures, une autonomie maintenue sur plus longue durée, sans oublier la réduction du risque de souffrir d’une maladie du cœur, d’AVC, d’ostéoporose, d’un diabète de type 2 ou d’un décès prématuré.

Le choix de vivre dans une résidence pour retraités rend les activités sociales et physiques avec les pairs faciles et accessibles. Ce choix peut ainsi présenter de nombreux avantages pour la santé et le bien-être des aînés. Les résidences pour retraités de Chartwell offrent des cours d’exercice en groupe, des clubs de marche, des cours de yoga, ainsi qu’un large éventail d’activités sociales, dont des soirées de jeu, des clubs de lecture, des séances de cinéma et des sorties dans le quartier.

*En anglais seulement