Un rapport fournit des indications sur la manière dont les Canadiens vieillissent

L’étude la plus importante et la plus exhaustive sur la santé et le bien-être de Canadiens âgés de 45 à 85 ans vient de publier son premier rapport sur la façon dont nous vieillissons. La bonne nouvelle? Parmi les 50 000 participants, 86 % à 90 % ont déclaré qu’ils étaient en bonne, très bonne ou excellente santé.

Dans chaque sous-groupe (de 45 à 54 ans, de 55 à 64 ans, de 65 à 74 ans et de 75 à 85 ans), 89 % des participants ou plus estimaient qu’ils continuaient de bénéficier d’une bonne santé à mesure qu’ils prenaient de l’âge.

L’objectif de cette étude était d’évaluer et de comprendre pourquoi certains d’entre nous vieillissent en bonne santé, et d’autres non.

Ce n’est un secret pour personne : les Canadiens vivent de plus en plus longtemps, et notre population d’aînés est désormais plus nombreuse que celle des personnes de moins de 15 ans. « Les données probantes issues du Rapport de l’ÉLCV sur la santé et le vieillissement au Canada joueront un rôle clé dans l’orientation de nos efforts pour soutenir efficacement le vieillissement en santé. », explique Dre Theresa Tam, administratrice en chef de la santé publique du Canada.

Ces conclusions initiales s’appuient sur des données très variées recueillies de 2010 à 2015 sur les aspects physiques, mentaux et sociaux associés au vieillissement. Elles sont tirées de sondages sur le travail et la retraite, les prestations de soins, le transport et la mobilité, l’incapacité et les chutes, etc.

L’étude — qui repose sur un partenariat de recherche national financé par le gouvernement, auquel participent plus de 160 chercheurs de 26 universités partout au Canada — suivra les participants jusqu’en 2033 ou jusqu’à leur décès.

Conclusions intéressantes

-95 % des participants ont déclaré que leur santé mentale était excellente, très bonne ou bonne. Environ 5 % jugeaient leur santé mentale généralement passable ou mauvaise, et cette proportion diminuait avec l’âge. Les plus grandes préoccupations au sujet de la santé mentale ont été rapportées par les plus jeunes participants de l’ÉLCV.

-44 % des aînés canadiens ont indiqué qu’ils prodiguaient un certain niveau de soins à d’autres personnes, et on retrouve la plus forte proportion d’aidants chez les personnes âgées de 55 à 64 ans (près de 50 % d’entre elles).

-Les femmes sont plus susceptibles que les hommes d’exprimer des sentiments de solitude et d’isolement social, et il y a une corrélation notable entre le sentiment de solitude et la prévalence de la dépression chez les aînés canadiens.

-22,4 % des participants âgés de 75 ans et plus ont déclaré avoir une ou plusieurs limitations affectant leurs activités courantes ou instrumentales de la vie quotidienne, y compris le magasinage, la gestion de l’argent et l’entretien ménager.

-Près de 80 % des retraités ont indiqué qu’ils géraient bien ou très bien leurs finances, tandis que 17 % ont répondu qu’ils s’en sortaient « plutôt bien », et seulement 3 % environ ont répondu qu’ils ne géraient pas bien leurs finances ou qu’ils avaient des difficultés financières.

-La conduite automobile constitue le moyen de transport le plus utilisé par les aînés canadiens, indépendamment de l’âge, du sexe, de l’emplacement géographique, de la santé et de l’état fonctionnel.

Chartwell s’efforce d’offrir un environnement où les aînés peuvent mener une vie en bonne santé, qui soit stimulante et gratifiante, et propose diverses options d’hébergement et de mode de vie adaptées aux préférences et aux besoins de chacun. Pour en savoir plus sur la vie dans une résidence Chartwell, appelez dès aujourd’hui au 1-855-461-0685.