Les sept bienfaits de la marche pour la santé

« La marche est le meilleur remède pour l’homme », déclarait Hippocrate*, il y a plus de 2 400 ans. Et il est encore plus important, dans notre société post-industrielle d’aujourd’hui où nos activités quotidiennes nous demandent généralement peu d’effort physique et notre mode de vie est plus sédentaire qu’à l’époque, de pratiquer la marche régulièrement.

Selon le Toronto Rehabilitation Institute, un des principaux avantages de la marche est qu’il s’agit d’une forme d’exercice à laquelle la plupart des aînés peuvent s’adonner régulièrement et pour longtemps*. C’est aussi une activité agréable, qui ne demande pour tout équipement qu’une paire de souliers confortables et bien ajustés, assurant un bon maintien du pied.

Voici comment la marche régulière peut améliorer et préserver votre santé :

1. Augmentation de l’espérance de vie. D’après une étude réalisée par le Pennington Biomedical Research Center en Louisiane, le risque de décès prématuré, toutes causes confondues, diminue de près de 20 %* chez les personnes sédentaires qui commencent à s’adonner à une marche énergique de 30 minutes, cinq fois par semaine.

2. Réduction du risque d’invalidité. Une étude publiée dans le Journal of Geriatric Physical Therapy indique que la pratique régulière de la marche permet de réduire les risques de souffrir d’invalidité* et d’augmenter de 41 % la probabilité de préserver l’autonomie chez les personnes âgées de 60 ans et plus.

3. Bienfaits pour le moral et la santé mentale. D’après le Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail (CCHST), le fait de marcher en compagnie d’un ami dans un environnement agréable permet de soulager les symptômes de dépression et d’anxiété et d’améliorer la qualité du sommeil.

4. Protection de la santé cardiaque. D’après deux études réalisées par l’Université d’Harvard, les femmes qui pratiquent au moins trois heures de marche par semaine sont 35 % moins susceptibles de souffrir d’une crise cardiaque ou d’en mourir*, et 34 % moins susceptibles d’avoir un accident vasculaire cérébral. Les hommes qui pratiquent la marche au moins 30 minutes par jour, quant à eux, voient leur risque de souffrir de coronaropathie diminuer de 18 %.

5. Renforcement des os. Selon le CCHST, le fait de pratiquer la marche énergique permet d’augmenter la densité osseuse et aide à prévenir l’ostéoporose.

6. Protection de la mémoire. Une étude réalisée en 2016 par l’Université de la Colombie-Britannique montre que le fait de marcher une heure, trois fois par semaine, permet d’améliorer les capacités cognitives chez les aînés atteints de maladie cérébro-vasculaire*, deuxième cause la plus courante de troubles cognitifs. En outre, d’après les Annals of Internal Medicine, la pratique régulière de la marche est également associée à une réduction de près de 40 % des risques de souffrir de troubles cognitifs*.

7. Régulation de la glycémie. Selon la revue Diabetes Care, les aînés atteints de diabète de type 2 qui s’adonnent à 15 minutes de marche après les repas voient leur glycémie afficher des taux plus bas* que ceux qui marchent avant de manger, ou pas du tout.

Les résidences pour retraités Chartwell offrent une vaste gamme d’activités physiques et récréatives, dont des clubs de marche, qui contribueront à améliorer votre santé et à préserver votre autonomie. Pour en savoir plus sur notre programme de vie active, cliquez ici.

* En anglais seulement.