De saines habitudes de vie permettent de réduire le risque de cancer

Le mois d’avril, aussi appelé « Mois de la jonquille », est le mois de la sensibilisation au cancer au Canada. Les premiers Jours de la jonquille remontent à 1957, année où la Société canadienne du cancer (SCC) a choisi la jonquille, première fleur à éclore au printemps, comme symbole d’espoir dans la lutte contre le cancer.

Depuis, les chercheurs ont appris comment les tests de dépistage appropriés et l’adoption de saines habitudes de vie peuvent contribuer à prévenir le cancer, ou à le détecter à un stade précoce, lorsqu’il est plus facile à traiter. D’après le National Cancer Institute des États-Unis, même si le cancer peut survenir à n’importe quelle étape de la vie, l’âge reste le facteur de risque le plus important* du cancer en général, et de plusieurs types de cancer en particulier (cancer du sein, de la prostate ou colorectal).

Directives pour le dépistage chez les retraités

La mammographie est le moyen le plus sûr de détecter le cancer du sein à un stade précoce; la SCC recommande aux femmes âgées de 50 à 69 ans d’en passer une tous les deux ans. Si vous avez 70 ans ou plus, demandez à votre médecin à quelle fréquence il vous faudrait passer ce test.

D’après la SCC, qui recommande aux 50 à 74 ans de faire analyser leurs selles tous les deux ans, le fait de prévoir des analyses des selles et des tests de suivi appropriés peut réduire le risque de mourir d’un cancer colorectal. Si vous avez plus de 74 ans, demandez à votre médecin si ce test est indiqué pour vous.

En ce qui concerne le cancer de la prostate, le traitement est plus susceptible de réussir si la tumeur est détectée et traitée à un stade précoce. La SCC recommande aux hommes de plus de 50 ans de demander à leur médecin s’ils devraient passer un test de dépistage précoce.

Quatre habitudes de vie qui éloignent le cancer

De plus en plus d’études montrent que le fait d’adopter de saines habitudes de vie peut réellement aider à prévenir le cancer. D’après le JAMA Oncology, les quatre habitudes* ci-dessous permettraient de prévenir 40 % des cas de cancer, et 50 % des décès liés au cancer :

  • Pratiquer une activité physique d’intensité modérée, cinq fois par semaine.
  • Maintenir un poids santé.
  • Éviter de fumer.
  • Consommer de l’alcool avec modération (maximum d’une consommation par jour pour les femmes et de deux pour les hommes).

En adoptant une alimentation saine, on réduit également le risque de développer bien des types de cancer. D’après une étude réalisée en 2016 par les Services de santé de l’Alberta, 30 % des cancers colorectaux sont liés à de mauvaises habitudes alimentaires*. Le fait de manger plus de fibres et moins de viande rouge et transformée aide à prévenir le cancer colorectal. L’étude montre aussi qu’en mangeant beaucoup de fruits et de légumes tous les jours, on peut réduire les risques de cancer de la bouche, de l’œsophage, des poumons, de l’estomac et du larynx.

Conclusion : de saines habitudes vous permettront non seulement d’améliorer votre qualité de vie, mais vous aideront aussi à prévenir le cancer!

* En anglais seulement.