Un guide pour cette période de partage : quelques conseils sur les dons de bienfaisance

Le temps des fêtes est le moment de l’année que beaucoup d’entre nous choisissent pour faire des dons à nos organismes de bienfaisance préférés. Nous le faisons pour soutenir nos communautés locales ou mondiales et aussi parce que ce geste est valorisant* pour nous. De plus, saviez-vous que des dons effectués avant le 31 décembre donnent droit à un crédit d’impôt?

Si vous tentez de décider quelles causes appuyer cette année, consultez les conseils judicieux ci-dessous pour maximiser tant l’impact financier de votre don que votre sentiment de satisfaction.

À FAIRE

Envisagez de faire un don à une cause qui conjugue vos champs d’intérêt ou vos passions à votre désir de contribuer à rendre le monde meilleur. Par exemple, si vous aimez l’art, vous pourriez effectuer un don à un organisme caritatif qui se sert de cette activité comme plateforme pour aider les jeunes sans domicile fixe.

À FAIRE

Examinez vos options en visitant le site Web de différents organismes pour vous renseigner sur leur mission et leurs états financiers. Pour une liste exhaustive des organismes de bienfaisance canadiens, ainsi que des liens directs et des conseils en matière de dons, visitez le site https://www.canadahelps.org/fr/. Assurez-vous que celui que vous choisissez est un organisme de bienfaisance enregistré qui possède un numéro d’enregistrement. Vous pouvez confirmer ce numéro auprès de l’Agence du revenu du Canada.

À  FAIRE

Raccrochez votre téléphone et n’ouvrez pas votre porte. Les experts en matière de fraude conseillent fortement de ne pas donner d’argent aux personnes qui se présentent à votre porte ou qui vous demandent votre numéro de carte de crédit, ou de débit, au téléphone. Certains organismes de bienfaisance légitimes passent par une autre entreprise pour recueillir des dons par téléphone ou en personne, mais beaucoup de fraudeurs utilisent ces techniques aussi. Si vous choisissez d’ouvrir votre porte à une personne qui collecte des fonds, mais que vous ne connaissez pas, demandez-lui de vous envoyer des renseignements par la poste avant de faire votre don.

À NE PAS FAIRE

Ne vous sentez pas obligé de donner uniquement parce qu’un organisme vous a envoyé une lettre accompagnée d’un « cadeau de remerciement », comme des autocollants, des cartes ou des stylos. Certains organismes de bienfaisance légitimes ont recours à cette technique, en tenant compte du coût du cadeau dans leur budget administratif, mais vous ne devez pas pour autant vous sentir contraint de faire un don. Si cette façon de faire vous met mal à l’aise, informez-en l’organisme en lui renvoyant son enveloppe.

À NE PAS FAIRE

Ne donnez pas la permission à un organisme de bienfaisance de transmettre vos renseignements personnels à d’autres organismes, si vous ne souhaitez pas recevoir d’autres demandes de dons. Parfois, à moins que vous preniez la peine de retirer délibérément votre consentement, les organismes de bienfaisance envoient ou vendent la liste de leurs contacts à d’autres organismes. C’est ainsi que votre boîte aux lettres se remplit à une vitesse fulgurante.

L’important est d’honorer votre intention de donner, en effectuant un don à un organisme sur lequel vous vous êtes renseigné.

Si vous souhaitez faire un don à un organisme qui soutient les aînés, vous pourriez toujours envisager de donner à notre partenaire caritatif, Rêve d’une vie Canada. Cet organisme se consacre à la réalisation des rêves d’aînés canadiens. Comme Chartwell, il vise à aider les aînés à continuer de rêver, à oser et à donner un sens leur vie.

*en anglais seulement