Six conseils pour gérer les maux de tête chez les personnes âgées

Les maux de tête sont moins fréquents chez les personnes âgées que chez les plus jeunes, mais ils n’en demeurent pas moins courants. Selon la Mayo Clinic, ils touchent 64 % des femmes et 53 % des hommes de 55 à 74 ans, ainsi que 55 % des femmes et 22 % des hommes de 75 ans et plus*.

D’après le département de médecine familiale et communautaire de l’Université de Toronto, 11 % des femmes et 5 % des hommes de plus de 65 ans souffrent de maux de tête fréquents* qui peuvent être douloureux, incapacitants et nuire à la qualité de vie.

La principale différence entre les personnes âgées et les adultes plus jeunes, c’est que leurs maux de tête découlent plus souvent de causes secondaires. Selon l’Université de Toronto, les deux tiers des maux de tête dont souffrent les aînés résultent de causes primaires, comme les céphalées de tension, les migraines et les algies vasculaires de la face, tandis que l’autre tiers provient de causes secondaires*, telles que la surconsommation de médicaments, les traumatismes crâniens et les affections vasculaires. Chez les adultes plus jeunes, seulement 10 % des maux de tête découlent de causes secondaires.

Évaluation des causes possibles

Les maux de tête sont plus difficiles à diagnostiquer chez les personnes âgées. Si vous avez des maux de tête de façon récurrente ou soudaine, consultez votre médecin ou un spécialiste, afin d’en évaluer les causes possibles et de déterminer le meilleur moyen de prévenir ou de traiter votre problème.

Selon Advanced Studies in Medicine, il est particulièrement important pour les aînés, qui consomment plus du tiers de tous les médicaments sous ordonnance, de faire attention à la surconsommation de médicaments et aux céphalées d’origine médicamenteuse*. Les analgésiques soulagent les maux de tête occasionnels, mais si vous en prenez plusieurs jours par semaine, ils peuvent déclencher des céphalées d’origine médicamenteuse, indique la Mayo Clinic.

Encore selon Advanced Studies in Medicine, les personnes âgées sont plus sensibles aux effets secondaires des médicaments. Le fait de réduire graduellement, puis de cesser la prise d’analgésiques et d’autres médicaments* inutiles peut contribuer à prévenir ou à soulager les maux de tête.

Changer ses habitudes de vie pour soulager les maux de tête

Si vous souffrez de maux de tête et que vous avez écarté toutes les causes secondaires, essayez d’apporter les changements suivants à vos habitudes de vie afin d’améliorer la situation :

1. Dormez suffisamment. D’après Fraser Health (C.-B), vous pourriez ainsi empêcher les maux de tête de se développer ou de s’aggraver*.

2. Ne sautez pas de repas. Commencez la journée par un petit-déjeuner sain, mangez à midi et le soir, et buvez suffisamment d’eau.

3. Soyez physiquement actif. L’exercice amène votre corps à libérer des substances chimiques qui annulent les signaux de douleur envoyés au cerveau.

4. Réduisez votre stress. Le stress émotionnel exerce des tensions au niveau de la tête, du cou et des muscles. Restez positif et détendu. Essayez le yoga ou la méditation, écoutez de la musique, lisez ou prenez un bain chaud.

5. Évitez les déclencheurs de maux de tête. Évitez autant que possible la lumière vive, les bruits forts, ainsi que les excès d’alcool ou de caféine.

6. Essayez les thérapies alternatives. Il est prouvé que la rétroaction biologique et l’acupuncture peuvent aider certaines personnes à contrôler les maux de tête et à composer avec la douleur.

*en anglais seulement