Quatre avantages du vieillissement sur le corps et l’esprit

Il y a quelques mois, nous vous avions présenté trois raisons pour lesquelles être vieux, c’est mieux. Une étude révélait notamment que les aînés étaient plus heureux que lorsqu’ils étaient jeunes. Il semble pourtant que nous n’avions pas saisi toute l’étendue du mouvement « être vieux, c’est mieux ». Voici donc quatre autres avantages de l’âge sur le corps et l’esprit.

Vous n’êtes jamais trop vieux pour vous sentir jeune

Un sondage sur le vieillissement* réalisé en 2009 par le Pew Research Center dans le cadre d’une étude sur les tendances démographiques et sociales aux États-Unis révélait que plus les aînés avançaient en âge, plus ils se sentaient jeunes. Parmi les personnes de 18 à 29 ans questionnées, environ la moitié ressentaient un âge égal à leur âge chronologique, 25 % se sentaient plus vieux et 25 %, plus jeunes. Or, 60 % des adultes de 65 ans ou plus questionnés se sentaient de 10 à 19 ans plus jeunes que leur âge réel, par rapport à 32 % qui ressentaient exactement leur âge réel et un faible 3 % qui se sentaient plus vieux. Ces résultats semblent confirmer l’adage selon lequel « l’âge est un état d’esprit ».

Vous avez moins de rhumes et d’allergies

Il semblerait que notre système immunitaire a une « mémoire »* et que celle-ci permet de reconnaître les envahisseurs récurrents, comme le virus du rhume. Grâce à cette expérience accumulée, on peut lutter plus efficacement contre le rhume; cette réaction du corps est à son paroxysme à partir de la quarantaine jusqu’à la fin de la soixantaine ou début de la soixante-dizaine.

Bien que les chercheurs se demandent toujours quelles sont les causes définitives des allergies, des études et des faits anecdotiques démontrent que les allergies atteignent un sommet à l’enfance, puis connaissent un nouveau pic dans la trentaine. Bien souvent, les personnes dans la cinquantaine et la soixantaine notent une diminution de leurs allergies.

Old man sleeping in gardenVous dormez mieux

La croyance populaire selon laquelle le sommeil se dégrade avec l’âge pourrait être fausse. Une étude* menée auprès de 150 000 Américains par le Centre for Sleep and Circadian Neurobiology, de l’University of Pennsylvania, a révélé, après rajustement des résultats pour compenser ceux liés à des problèmes de santé et de dépression (deux causes courantes des problèmes de sommeil), que c’est chez les aînés de plus de 70 ans que l’on signale le moins de troubles du sommeil. À la lumière des résultats obtenus, les chercheurs de l’étude ont remis en question l’affirmation du corps médical selon laquelle les troubles du sommeil chez les aînés étaient une caractéristique normale du vieillissement.

Si vous souffrez de migraine, vous pourriez en avoir moins

Les migraines peuvent devenir moins fréquentes à mesure que nous vieillissons. Une étude rétrospective suédoise sur douze ans*, portant sur l’évolution des migraines dans le temps, a permis de découvrir que les épisodes raccourcissaient, en plus d’être moins douloureux et moins fréquents à mesure que les gens prennent de l’âge.

Le programme Vivre maintenant de Chartwell, qui permet notamment d’apprendre de nouvelles compétences, de faire du bénévolat pour une bonne cause et de rester actif, favorise un mode de vie actif, heureux et épanoui tout au long de la retraite. Pour en savoir plus sur notre programme, ou pour télécharger un exemple du calendrier des activités, veuillez cliquer ici.

*en anglais seulement