Cinq conseils aux aînés pour une peau en santé, en été

C’est agréable de sentir de nouveau la chaleur du soleil – et cela signifie que c’est aussi le temps de prendre soin de sa peau différemment pour supporter des températures et une humidité plus élevées ainsi que les rayons ultraviolets (UV) plus forts du soleil.

La peau des aînés est délicate; elle est plus fine et moins résistante aux expositions au soleil prolongées. Voici cinq conseils pour garder une peau en bonne santé durant l’été.

Nettoyage : On transpire davantage en été; il est alors important de garder sa peau propre et fraîche, notamment si on a des problèmes de peau. Un savon ordinaire peut être trop irritant pour la peau des aînés; envisagez d’utiliser un nettoyant doux au pH neutre, conçu pour des lavages fréquents. N’exfoliez jamais votre peau et séchez-la en la tapotant délicatement.

Very cold mineral water with ice in a misted glass bottles, darkHydratation de la peau : L’air conditionné peut assécher votre peau autant que la chaleur d’un four. Hydratez-la au moyen d’un produit conçu pour la peau des aînés ou les peaux sensibles. Si vous souffrez d’éruptions cutanées, votre médecin vous a peut-être suggéré d’appliquer une crème protectrice et de laisser respirer la peau autant que possible.

Hydratation à partir de l’intérieur : Boire de l’eau est essentiel pour rester en bonne santé – ainsi que pour la bonne santé de votre peau – et c’est encore plus important en été. Auparavant, il était recommandé de boire huit verres d’eau par jour, mais aujourd’hui les experts sont d’avis que la quantité d’eau dont on a besoin dépend de nombreux facteurs individuels, comme le poids, le niveau d’activité, la chaleur et l’humidité. Selon les lignes directrices des Diététistes du Canada, les femmes devraient viser un apport en liquide (à savoir de l’eau, du bouillon, du thé, du café, etc.) de 2,2 litres (9 tasses) par jour et les hommes de 3 litres (12 tasses).

Protection contre le soleil : Il est indispensable d’utiliser un écran solaire dont le facteur de protection solaire est d’au moins 30. Les aînés ont plus de difficultés à se remettre des méfaits du soleil, ce qui peut les rendre plus à risques d’infections et de cancers de la peau. Si vous avez des difficultés à mettre de l’écran solaire sur toutes les parties de votre corps, demandez de l’aide.

Les vêtements, les chapeaux à large bord et les lunettes de soleil constituent une première ligne de défense contre le soleil; la Société canadienne du cancer recommande de choisir des vêtements faits d’un tissu tissé serré ou anti-UV.

Faites attention aux médicaments : Certains médicaments peuvent causer des réactions après une exposition au soleil et, sur votre ordonnance, il peut être recommandé de toujours rester à l’ombre; assurez-vous de demander conseil à votre professionnel de la santé.