Prévenir les accidents vasculaires cérébraux et l’invalidité en connaissant les facteurs de risque et les signes précurseurs

Juin est le Mois de sensibilisation aux maladies cardio-vasculaires au Canada. Selon l’Ontario Stroke Network, les AVC sont la principale cause d’invalidité chez les adultes canadiens et la troisième cause de mortalité. Le risque de faire un AVC augmente avec l’âge, et les deux tiers des victimes d’AVC ont plus de 65 ans.

Une sensibilisation accrue est la clé pour prévenir les AVC ou une invalidité de longue durée si on fait un AVC. Vous pouvez réduire votre risque de faire un AVC en adoptant les mêmes habitudes de vie que vous adoptez pour avoir un cœur en santé. Si vous connaissez les signes précurseurs d’un AVC et obtenez une aide médicale sans tarder, vous augmentez considérablement vos chances d’obtenir et un traitement rapide qui réduira les séquelles d’un AVC et un rétablissement le plus complet possible.

Comment diminuer les risques

Senior Male Working With PhysiotherapistCertains changements apportés au style de vie peuvent aider à prévenir les AVC. Selon l’Agence de la santé publique du Canada, il est possible de grandement réduire le risque d’un AVC en s’abstenant de fumer, en faisant régulièrement de l’exercice physique, en gérant efficacement son stress, en mangeant des aliments sains et nutritifs, en évitant de consommer des aliments à haute teneur en sodium et en maintenant un poids santé.

Aller passer régulièrement un examen chez son médecin est également important, car la détection précoce et la gestion de problèmes de santé qui augmentent le risque de faire un AVC (le diabète, l’hypertension artérielle, le taux élevé de cholestérol, la fibrillation auriculaire et le flutter auriculaire) peuvent aussi prévenir les AVC.

Cinq signes précurseurs

Reconnaître les signes précurseurs d’un AVC et agir rapidement pourraient vous sauver la vie ou vous permettre de vous rétablir complètement au lieu d’être frappé d’une invalidité de longue durée. Selon l’Ontario Stroke Network, chaque heure après un AVC durant laquelle il n’y a pas de traitement, le cerveau perd autant de cellules cérébrales que pendant 3,6 années de vieillissement normal.

Une personne qui éprouve soudainement l’un des symptômes suivants pourrait être en train de faire un AVC, affirme Santé Canada :

1) Faiblesse – faiblesse, engourdissement ou picotement soudain au niveau du visage, du bras ou de la jambe.

2) Difficultés d’élocution – perte soudaine et temporaire de la parole ou difficulté à comprendre ce que les gens disent.

3) Problèmes de vision – perte soudaine de la vue ou difficulté à voir d’un œil ou des deux yeux.

4) Maux de tête – maux de tête intenses et soudains, sans raison.

5) Étourdissements - perte soudaine d’équilibre, difficulté à marcher, étourdissements ou chute soudaine, surtout si accompagné d’un des signes mentionnés ci-dessus.

Si vous éprouvez un de ces symptômes ou les observez chez quelqu’un, composez immédiatement le 9-1-1. Il existe maintenant un médicament qui peut réduire les séquelles d’un AVC s’il est administré à un stade précoce.