Ne laissez pas le glaucome vous voler la vue

La Semaine mondiale du glaucome (en anglais seulement) se déroule chaque année au mois de mars dans le but de sensibiliser davantage le public au glaucome, qu’on appelle aussi « le voleur silencieux de la vue ». Il s’agit d’un voleur silencieux, car les gens peuvent être atteints d’un glaucome pendant des années sans en ressentir de symptômes; souvent, ils ne savent pas qu’ils souffrent de cette maladie jusqu’à ce qu’ils commencent à perdre la vue.

Le glaucome est l’une des maladies oculaires les plus courantes qui touchent les aînés. Selon la Société canadienne de recherche sur le glaucome du Canada, plus de 400 000 Canadiens et 67 millions de personnes dans le monde souffrent aujourd’hui d’un glaucome. L’Institut national canadien pour les aveugles (INCA) estime que de plus en plus de Canadiens risquent d’être atteints d’un glaucome, la deuxième plus importante cause de perte de vision au Canada après la cataracte, puisque les aînés vivent plus longtemps et que les baby-boomers vieillissent.

Un dépistage et un traitement précoces sont importants

Optometrist doing sight testing for senior patientHeureusement, d’après la Société canadienne de recherche sur le glaucome du Canada, un dépistage précoce et un traitement adapté peuvent ralentir la progression de la maladie et la perte de vision. Un glaucome non traité peut occasionner une perte de vision partielle jusqu’à une perte de vision complète irréversible.

Afin de détecter rapidement la maladie, il est important de passer régulièrement des examens oculaires, notamment des mesures de la pression de l’œil et d’autres tests permettant de dépister le glaucome, tel qu’un test du champ visuel. D’après l’Association canadienne des optométristes (ACO), la forme de glaucome la plus courante est le glaucome à angle ouvert. Elle est causée par une accumulation de liquide qui exerce une pression sur le nerf optique, ce qui peut l’endommager de façon permanente et conduire à une perte de vision.

Les médicaments contre le glaucome réduisent principalement la pression intraoculaire et, ainsi, la pression sur le nerf optique. L’ACO estime qu’une chirurgie au laser ou classique peut être efficace pour contrôler la pression oculaire si des gouttes ne réduisent pas suffisamment la pression.

Connaître et réduire les risques

Être âgé de plus de 60 ans, avoir des antécédents familiaux de glaucome ou avoir eu une grave blessure aux yeux dans le passé (en anglais seulement) sont des facteurs qui augmentent les risques de développer un glaucome. Des troubles de santé comme le diabète, les maladies du cœur et l’hypertension augmentent ces risques et soulignent la nécessité de passer des examens oculaires réguliers et complets, rapporte la clinique Mayo.

D’après les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies, aux États-Unis, on peut également prendre des mesures pour prévenir le glaucome en adoptant un style de vie sain, comme maintenir un poids normal, réguler sa tension artérielle, être physiquement actif (en anglais seulement) et éviter de fumer. De plus, ces saines habitudes sont tout aussi importantes pour gérer un glaucome afin de préserver sa vue.