Comment les personnes âgées peuvent-elles réduire leurs risques de cancer?

Le thème de la Journée mondiale du cancer du 4 février 2017 est « Nous pouvons. Je peux ».

Près de 90 % des nouveaux cas de cancer au Canada touchent des personnes de 50 ans et plus. Selon Statistique Canada et le projet Le dépistage du cancer chez les aînés, près de 60 % de l’ensemble des cas de cancer surviennent chez des personnes de plus de 65 ans. Ce projet, mené par l’Université de Victoria et financé par l’Agence de la santé publique du Canada, indique toutefois que les personnes âgées sont moins nombreuses que les jeunes adultes à se faire recommander un test de dépistage du cancer par un médecin, et sont moins portées à s’y soumettre.

Ensemble et individuellement, nous pouvons réduire considérablement le fardeau mondial du cancer chez les personnes âgées. En faisant la promotion de programmes de dépistage adaptés à l’âge des patients et en encourageant un mode de vie sain, nous pouvons favoriser une détection précoce du cancer et contribuer ainsi à en prévenir le développement.

Lavender purple cancer (all kinds) awareness ribbon on human hand, aged wood background: Ribbon color symbolic concept raising public support campaign on people health living with diseasePourquoi subir un test de dépistage?

Le dépistage sauve des vies. Il permet de diagnostiquer le cancer plus tôt, ce qui pourrait vous donner accès à un plus grand nombre d’options de traitement et à des traitements moins invasifs, avoir une meilleure qualité de vie et vivre une vie plus longue et en meilleure santé. En ce qui concerne les membres de la famille, particulièrement les conjoints et les enfants adultes, un diagnostic établi plus tôt peut réduire la durée et l’intensité des soins qu’ils auront à prodiguer à la personne atteinte de cancer.

Le dépistage est particulièrement important pour les personnes de plus de 50 ans, car le risque de développer un cancer augmente avec l’âge. Des tests de dépistage sont disponibles pour les quatre formes de cancer les plus courantes, à savoir : le cancer du sein, le cancer du col de l’utérus, le cancer de la prostate et le cancer colorectal. Ce dernier est un exemple frappant des avantages que peuvent apporter les tests de dépistage. En effet, selon les recherches menées dans le cadre du projet Le dépistage du cancer chez les aînés, si ce cancer est détecté assez tôt, un traitement simple, comme l’élimination de polypes, peut accroître les chances de survie de 90 %.

On peut se voir recommander de se soumettre à un test de dépistage du cancer en fonction de l’âge, mais également selon d’autres facteurs de risques comme les antécédents familiaux. Demandez à votre médecin quels tests de dépistage vous devriez passer (et quand) et informez-le de tout antécédent familial de cancer. Vous pouvez rechercher quels sont les avantages et les risques du dépistage particulier à certains types de cancers et en quoi consistent les tests, et consulter les lignes directrices recommandées de la Société canadienne du cancer.

Réduire le risque de cancer

Bien qu’il n’existe aucune solution miracle de prévention du cancer, selon la Société canadienne du cancer, près d’un tiers des cancers peuvent être prévenus grâce à une alimentation saine, de l’activité physique et le maintien d’un poids santé. Le fait de ne pas fumer, de se protéger du soleil et de limiter sa consommation d’alcool contribue encore davantage à réduire les risques. À la suite du traitement, ces saines habitudes de vie peuvent aider les survivants d’un cancer à se rétablir plus rapidement, à gérer leur stress, à améliorer leur qualité de vie et à réduire le risque d’être atteint d’un deuxième cancer ou d’autres problèmes de santé.