Le nombre dentrepreneurs dAge mur en augmentation

L’image que l’on a de l’entrepreneur prospère est celle d’une personne de la génération Y en sandales de plage qui travaille dur sur son ordinateur portable à Silicon Valley. Mais les temps ont changé et ce que l’on appelle « l’entrepreneur d’âge mûr » est en augmentation.

De plus en plus de retraités au Canada lancent leur propre entreprise. Un rapport de 2012 de la Banque CIBC (en anglais seulement) a révélé que le créneau le plus en croissance du marché de nouvelles petites entreprises est celui des personnes de 50 ans et plus, les entrepreneurs d’âge mûr représentant 30 % de tous les propriétaires de nouvelles petites entreprises. De plus, d’après ce rapport, le nombre d’entrepreneurs d’âge mûr a doublé en 2012 par rapport aux années 90.

Également, puisque, selon les données de Statistique Canada, la population des aînés augmentera de 50 à 80 % dans les 50 prochaines années, le nombre de propriétaires d’âge mûr de jeunes entreprises continuera d’augmenter.

 


De plus en plus d’aînés créent leur propre entreprise

 

Nouveaux projets

De nombreux aînés souhaitent créer leur propre entreprise pour diverses raisons. D’après un article de The Globe and Mail (article en anglais seulement), une enquête effectuée par la Banque TD révèle que les principaux facteurs de motivation sont les suivants : être son propre patron, avoir la chance de gagner plus d’argent et éprouver un sentiment de réussite ou de fierté.

La source relève que, selon cette enquête, l’entrepreneuriat est une occasion de poursuivre des passions nouvelles ou longtemps réfrénées, et que 67 % des entrepreneurs d’âge mûr ont planifié de créer une nouvelle petite entreprise dans des domaines qui n’avaient rien à voir avec leur carrière passée ou actuelle.

Les entrepreneurs d’âge mûr sont particulièrement bien outillés pour lancer leur propre entreprise en raison des leçons qu’ils ont déjà apprises dans leur vie personnelle et professionnelle, ce qui leur donne une vaste expérience dont ils peuvent profiter. Les responsables du Small Business Accelerator Program de l’Université de la Colombie-Britannique constatent que « la plupart des [entrepreneurs d’âge mûr] ont eu beaucoup de temps pour parfaire leurs connaissances dans leur domaine et dans celui de la gestion en général » et mentionnent que d’après la conclusion de la Banque TD, 75 % des entrepreneurs d’âge mûr ont une dizaine d’années ou plus d’expérience en direction d’entreprise.

Soutenir les entrepreneurs d’âge mûr

De nombreuses entreprises canadiennes qui tiennent compte de cette tendance mettent en œuvre des programmes qui soutiennent les entrepreneurs d’âge mûr. Par exemple, Startup Canada décerne chaque année le prix de l’entrepreneur d’âge d’or à un entrepreneur de plus de 60 ans qui, d’après le site Web de l’organisme, « a eu une influence positive sur l’entrepreneuriat canadien par ses actions exemplaires (article en anglais seulement) et par son leadership au sein de sa nouvelle petite entreprise ».

Le gagnant de 2015 du prix (article en anglais seulement) est Tom Fath, président de The Fath Group. Il a été récompensé pour avoir été l’un des principaux investisseurs providentiels dans le secteur des technologies d’Edmonton depuis presque dix ans.