L’importance de la nutrition à la retraite

Pour pouvoir profiter pleinement de sa retraite, il y a un certain nombre de facteurs qu’il ne faut pas négliger : rester physiquement actif, entretenir des relations étroites et s’adonner à ses passions. Cependant, un facteur en particulier est à la base de tout : il faut avoir un régime alimentaire équilibré. Sans un apport nutritionnel adéquat, les aînés ne peuvent pas jouir entièrement d’une retraite agréable et enrichissante et courent le risque d’avoir divers problèmes de santé.

Les défis d’une bonne nutrition

Tout le monde a déjà entendu le dicton : « Une pomme par jour éloigne le docteur pour toujours ». Mais cet adage est plus facile à dire qu’à faire. Les aînés, plus particulièrement, peuvent éprouver des difficultés susceptibles de compliquer leur adhésion à un régime alimentaire sain, notamment une diminution du goût, des brûlures d’estomac, des problèmes buccodentaires ou le port d’une prothèse dentaire.

Selon le site du programme SeniorsBC, les besoins en calories diminuent avec l’âge, alors que les besoins en nutriments essentiels tendent à augmenter. Comme les aînés mangent généralement moins, il peut être difficile pour eux d’obtenir toutes les vitamines et tous les minéraux requis chaque jour. C’est également pour cette raison qu’il est primordial que les aînés choisissent des aliments à forte teneur nutritionnelle.

 

Text 342

 
Le Guide alimentaire canadien recommande que les aînés mangent sept portions de fruits et légumes par jour.

Conséquence d’une mauvaise alimentation

Une mauvaise alimentation peut entraîner un certain nombre de problèmes de santé pouvant nuire à une retraite sans souci. Selon l’organisme Optimal Aging de l’Université McMaster, une mauvaise alimentation augmente les risques d’hypertension, de diabète et de maladies du cœur. De plus, une carence en éléments nutritifs peut avoir une incidence sur la mobilité, en affaiblissant les os et les muscles, et contribuer aux troubles cognitifs.

Bon nombre d’aînés canadiens ne réalisent peut-être même pas que leur régime alimentaire pourrait être amélioré. Selon l’organisme Northern Health, le régime alimentaire de moins de 1 % des Canadiens respecte les recommandations du Guide alimentaire canadien. En outre, l’Université McMaster note que le tiers des aînés sont susceptibles d’avoir une mauvaise alimentation.

 

« La clé d’une bonne alimentation pendant la retraite est de prendre l’habitude de faire des choix sains. »

Nutriments importants

Selon le site du programme SeniorsBC, les aînés ont besoin d’une plus grande quantité de certains nutriments afin de garder un corps et un esprit sains pendant la retraite, notamment des minéraux pour la solidité des os, des fibres pour la bonne santé du système digestif et des protéines pour la vivacité d’esprit. Il est également très important de manger des quantités équilibrées de fruits et de légumes, de bons gras et de glucides complexes, mais il faut aussi boire beaucoup d’eau pour rester hydraté. La consommation quotidienne de nutriments et de minéraux vitaux peut être très bénéfique. Par exemple, le site du programme SeniorsBC explique que les fruits et les légumes comprennent des phytonutriments, composés qui aident à se défendre contre les maladies. Si tout le monde mangeait cinq à dix portions de fruits ou de légumes chaque jour, le taux de cancer pourrait diminuer de près de 20 %.

Les recommandations alimentaires pour les aînés du Guide alimentaire canadien sont légèrement différentes pour les hommes et les femmes.

Portions recommandées chaque jour pour les femmes :

  • Sept portions de fruits et légumes
  • Trois portions de lait et substituts
  • Deux portions de viandes et substituts
  • Six portions de produits céréaliers

Portions recommandées chaque jour pour les hommes :

  • Sept portions de fruits et légumes
  • Trois portions de lait et substituts
  • Trois portions de viandes et substituts
  • Sept portions de produits céréaliers

Conseils pour une alimentation saine

La clé d’une bonne alimentation pendant la retraite est de prendre l’habitude de faire des choix sains en les intégrant à la routine quotidienne. Prenez trois repas équilibrés par jour, en plus de collations au besoin, et gardez seulement des aliments nutritifs dans votre réfrigérateur et vos armoires afin de réduire la tentation de manger des produits moins sains. Le site du programme SeniorsBC recommande aussi de se fixer de petits objectifs graduels pour améliorer son alimentation. Par exemple, il suggère de manger un fruit ou un légume supplémentaire chaque jour ou de manger du poisson une fois par semaine.

Les résidences pour retraités qui offrent des services de salle à manger favorisant des repas nutritifs et délicieux pendant la retraite facilitent la vie des aînés qui souhaitent avoir un régime alimentaire sain. Pour en savoir plus sur l’expérience en salle à manger de Chartwell, cliquez ici.