Avril est le mois de sensibilisation à la maladie de Parkinson

Saviez-vous qu’avril est le mois de sensibilisation à la maladie de Parkinson? Il s’agit d’une initiative créée par la Parkinson Canada qui attire l’attention sur la maladie dans l’espoir d’y mettre fin. Si vous prenez soin d’une personne vivant avec la maladie de Parkinson, vous êtes loin d’être seul. Selon Statistique Canada, il s’agit de l’affection neurodégénérative la plus courante juste après la maladie d’Alzheimer.

Un récent sondage mené par Statistique Canada rapporte qu’environ 55?000 Canadiens de 18 ans ou plus vivent avec la maladie de Parkinson. Parmi cette population, à peu près 75 pour cent sont âgés de 65 ans ou plus et 12?500 de ces personnes ont indiqué vivre dans une résidence pour retraités ou un centre de soins de longue durée où elles peuvent obtenir le soutien dont elles ont besoin. Si votre être cher a récemment reçu un diagnostic de la maladie de Parkinson, il est normal de se sentir dépassé; toutefois, il existe des étapes permettant de fournir les meilleurs soins possibles. Suivez ces conseils afin de prendre soin d’une personne atteinte de cette maladie.

« Accompagnez votre proche à tous ses rendez-vous médicaux. »

1. S’impliquer activement – La Société Parkinson d’Ottawa suggère d’être présent à tous les rendez-vous médicaux et de prendre part aux décisions médicales, si votre proche accepte votre soutien. Plus vous êtes informés sur sa maladie, plus vous aurez de connaissances pour l’aider à prendre soin de lui.

2. Poser beaucoup de questions — Lors des rendez-vous chez le médecin, posez autant de questions que vous pouvez afin de vraiment comprendre la maladie et de savoir à quoi vous attendre en ce qui concerne la santé de votre proche. Mais souvenez-vous, il est important qu’on réponde d’abord et avant tout aux questions de ce dernier; soyez donc respectueux, car il s’agit de son rendez-vous.

Text 311

Accompagner votre proche lors de ses rendez-vous chez le médecin peut vous permettre d’avoir une meilleure compréhension de ce qu’il vit.

3. Toujours rester positif — Parkinson Canada explique que tous vivent la maladie de Parkinson de façon différente; il est donc très important pour vous et pour votre proche de prendre une journée à la fois. Profitez au jour le jour des moments passés ensemble au lieu de stresser au sujet des difficultés quotidiennes occasionnées par la maladie.

4. Rechercher du soutien supplémentaire – Si vous pensez qu’il est temps pour votre parent âgé de recevoir plus de soutien, et que vous croyez tous les deux que la vie en résidence pour retraités constitue une bonne option, effectuez des recherches et visitez des établissements dans votre région. Il est aussi utile de demander des suggestions au médecin de votre proche, ou de communiquer avec les groupes d’entraide ou de sensibilisation de la maladie de Parkinson pour obtenir plus d’informations et d’assistance.