Quatre avantages de l’exercice sur le bien-être mental des aînés

Nous savons tous que l’exercice contribue à notre forme physique et qu’il améliore notre bien-être général; mais saviez-vous qu’il exerce aussi un effet positif sur notre cerveau? Selon une étude menée par le Aging, Mobility and Cognitive Neuroscience Laboratory à l’Université de Colombie-Britannique, l’haltérophilie pourrait aider le cerveau.

Lors de l’étude, on a séparé en trois un grand groupe de femmes âgées de 65 à 75 ans. Un groupe a commencé à effectuer une fois par semaine une routine d’entraînement de poids légers pour le haut et le bas du corps. Un autre a suivi la même routine, mais en ajoutant une journée d’entraînement dans la semaine. Le troisième groupe – le groupe témoin – a pris part à un entraînement comprenant des étirements et des exercices d’équilibre sans exercices de résistance pour le haut ou le bas du corps.

« L’exercice peut être bénéfique à la santé physique et mentale. »

Les résultats ont démontré que les femmes qui soulevaient des poids deux fois par semaine affichaient un rétrécissement moindre de la substance blanche du cerveau par rapport aux autres femmes. Les médecins ont remarqué que celles qui pratiquaient l’haltérophilie marchaient plus vite et plus facilement que celles des deux autres groupes.

Par conséquent, ajouter de l’exercice à sa routine hebdomadaire, et plus particulièrement soulever des poids peut aider à obtenir des résultats sur la santé physique et mentale. Voici quelques façons montrant que l’exercice peut aussi favoriser une meilleure santé du cerveau.

1. L’exercice réduit l’anxiété et la dépression
Selon une étude menée par les médecins canadiens George Mammen, M. Sc, et Guy Faulkner, Ph. D., même de faibles niveaux d’activité physique peuvent aider à atténuer la tristesse et réduire les probabilités de devenir dépressif. Pour garder un esprit heureux et sain, participez à un cours de conditionnement physique comme le tai-chi ou la danse.

2. L’exercice améliore le débit sanguin vers le cerveau
Un débit sanguin régulier et sain vers le cerveau est crucial parce qu’il y apporte l’oxygène, le glucose et d’autres nutriments. Dans une étude de trois mois menée par le Texas Health Presbyterian Hospital’s Institute for Exercise and Environmental Medicine à Dallas, 16 femmes de 60 ans ou plus qui marchaient d’un bon pas pendant 30 à 50 minutes trois à quatre fois par semaine ont vu leur débit sanguin vers leur cerveau s’améliorer de 15 p. cent.

Le recours à des appareils d’exercice au centre de conditionnement physique peut améliorer le débit sanguin vers le cerveau.

Le recours à des appareils d’exercice au centre de conditionnement physique peut améliorer le débit sanguin vers le cerveau.

3. L’exercice contribue à la production de nouvelles cellules cérébrales

Selon Mental Health Daily, l’activité aérobique, comme la course ou le jogging, est liée à la neurogenèse. Cette activité joue un rôle déterminant dans le développement neural, qui remplit le cerveau de neurones.

4. L’exercice peut améliorer la mémoire
Une étude menée par le Department of Physical Therapy de l’Université de la Colombie-Britannique a aussi prouvé que l’exercice aérobique augmente la taille de l’hippocampe, la zone du cerveau liée à la mémoire verbale et à l’apprentissage.

Chartwell, résidences pour retraités croit que la vie active est un élément essentiel au maintien de la santé et du bien-être général des aînés. Ses résidences offrent la possibilité de demeurer actif physiquement et mentalement grâce à un calendrier comprenant de nombreuses activités stimulantes, comme des sorties, des classes et des événements destinés à promouvoir un style de vie plus sain, plus heureux et plus dynamique. Cliquez ici pour télécharger un exemple de calendrier des activités.