Deux inventions qui pourraient aider les aînés et les aidants naturels

Des inventeurs développent constamment de nouveaux produits afin de faciliter la vie d'aînés ayant des besoins très variés, des personnes souffrant de la maladie d'Alzheimer à celles désirant faire le suivi de leur activité physique quotidienne. Bon nombre de ces inventions révolutionnaires sont idéales pour les adultes plus âgés et les aidants naturels, car elles peuvent aider les aînés dans leur vie quotidienne.

Voici deux produits novateurs qui pourraient faire leur apparition dans les résidences pour retraités prochainement.

1. La tasse du Parkinson
Lily Born était fatiguée de voir son grand-père, atteint d'une forme avancée de la maladie de Parkinson, se démener avec sa tasse. Au lieu de le regarder souffrir en silence, Lily a conçu une tasse qui lui permettrait de boire tout en ayant un contrôle total sur le liquide, sans avoir à se soucier des dégâts ou des bris. Elle a donc conçu la tasse, a demandé l'aide de son père pour mettre au point un prototype et a financé le projet en entier sur Kickstarter. Plus incroyable encore, elle n'avait que 11 ans à l'époque.

Lily a parlé à Co.Design de sa « tasse kangourou » en expliquant que celle-ci était à l'origine en céramique, mais qu'elle a plutôt opté pour du plastique après avoir découvert que le matériau était plus stable. Elle a ajouté que son grand-père a fait partie intégrante du processus de conception.

« À la maison, nous utilisions du plastique que nous pouvions mouler à la main et, ensuite, de l'argile dans un atelier de poterie, explique Lily. Mon grand-père pouvait utiliser ces tasses, et c'était très facile de voir si elles étaient confortables ou pas. »

Les tasses sont actuellement offertes en ensemble de quatre, mais Lily espère qu'elles seront plus largement adoptées dans l'avenir.

2. Un implant dans la chaussure pour des aînés atteints de l'Alzheimer
Les technologies de localisation ont aidé de nombreux aidants naturels et membres de la famille à garder la trace de leurs proches souffrant d'une atteinte cognitive ou de l'Alzheimer s'étant égarés dans le passé. Le professeur Andrew Carle de la George Mason University et un cordonnier de GTX ont uni leurs forces pour mettre au point une semelle GPS que l'on insère dans la chaussure des aînés souffrant de pertes de mémoire. M. Carle explique au Washington Post que le nouvel appareil pourrait être utile aux aidants naturels, car la semelle peut être aisément déplacée d'une paire de chaussures à une autre; toutefois, la Société Alzheimer du Canada recommande que les aidants naturels examinent attentivement cette option avant d'adopter l'appareil, car il pourrait inutilement porter atteinte à l'autonomie d'un aîné.