Trouble cognitif léger et maladie d’Alzheimer : connaître les différences

Les pertes de mémoire sont souvent perçues comme des signes précoces de la maladie d’Alzheimer chez les personnes âgées, mais ce n’est pas toujours le cas. Il est irréaliste de croire que d’oublier le nom d’une personne ou de ne pas se souvenir où vous avez laissé vos clés soit un indicateur d’une maladie grave. Il y a un large éventail de causes expliquant les problèmes de mémoire, et il est facile de confondre les symptômes d’un trouble cognitif léger (TCL) avec ceux associés à l’Alzheimer. Toutefois, il est important pour les membres de la famille de faire la différence entre les deux.

Portée de la condition
La plus grande différence entre la démence et le TCL réside dans la proportion de la fonction cérébrale qui est touchée. En ce qui a trait à la démence, le cerveau du patient est affaibli à différents niveaux, incluant la mémoire, la parole, la pensée et la capacité d’effectuer les activités de la vie quotidienne. La démence peut également avoir une grande incidence sur l’humeur et le comportement. Inversement, le TCL ne touche que les capacités cognitives.

Une incidence moindre
En plus d’affecter moins d’aspects de la fonction cérébrale, le TCL perturbe beaucoup moins les activités quotidiennes des aînés. Selon l’Alzheimer’s Association, le TCL cause des problèmes de mémoire que les membres de la famille et les aînés eux-mêmes peuvent remarquer, mais ces problèmes ne sont pas suffisamment sérieux pour perturber leur vie quotidienne ou menacer leur autonomie. En revanche, la démence et l’Alzheimer peuvent perturber grandement la vie quotidienne des aînés.

Le lien demeure
Malgré les différences entre le TCL et l’Alzheimer, il y a certainement une forte relation entre les deux. Notamment, un aîné vivant avec un TCL est beaucoup plus susceptible de développer la maladie d’Alzheimer qu’une personne sans trouble cognitif. Toutefois, ce n’est pas tous les aînés qui ont un TCL qui voient leur condition progresser, et il existe certaines mesures que les adultes plus âgés peuvent prendre pour améliorer leur fonction cognitive tout en vivant avec cette condition.

Options de traitement
Bien qu’il n’y ait actuellement aucun traitement pour l’Alzheimer, selon la clinique Mayo, il a été démontré que les personnes atteintes d’un TCL répondent à certaines options de traitement. Par exemple, il a été démontré que de résoudre certains autres problèmes, comme la dépression, l’hypertension artérielle et l’apnée du sommeil, aide à rétablir la mémoire des patients atteints d’un TCL. De plus, les choix de style de vie, comme adopter une alimentation riche en acides gras oméga-3, faire de l’exercice régulièrement et rester stimulé mentalement, peuvent tous combattre le TCL et aider à rétablir la mémoire.