Les séjours aux soins intensifs peuvent entraîner des problèmes cognitifs importants chez les personnes âgées

Éviter les séjours aux soins intensifs est sans aucun doute une composante essentielle de la vie des personnes âgées et les résultats d’une étude récente suggèrent que l’impact négatif d’un séjour aux soins intensifs peut avoir une portée encore plus importante que ce que l’on croyait auparavant. Des chercheurs du Vanderbilt University Medical Center de Nashville au Tennessee ont découvert que les patients gravement malades qui font un séjour aux soins intensifs développent des problèmes cognitifs et de mémoire, même s’ils se rétablissent complètement de leur maladie physique, selon les conclusions publiées dans le New England Journal of Medicine.

Le delirium joue un rôle
Afin de mesurer l’impact des séjours aux soins intensifs sur le cerveau d’adultes âgés, les chercheurs ont examiné plus de 820 patients admis en raison d’une insuffisance respiratoire, d’un choc cardiogène ou d’une septicémie. L’équipe a découvert qu’après trois mois, environ 26 pour cent de ces individus présentaient une atteinte cognitive similaire aux symptômes de la maladie d’Alzheimer. De plus, 40 pour cent présentaient des symptômes conformes à ceux des patients atteints d’une commotion cérébrale. Ces symptômes ont persisté pendant jusqu’à un an après leur séjour à l’hôpital. Les experts disent que le coupable est probablement une affection connue sous le nom de delirium, laquelle survient lorsque le dysfonctionnement du cerveau mène à une confusion et à une diminution du niveau de conscience.

« Au cours des dernières années, nombre d’études ont démontré que le delirium n’est pas une victime innocente des séjours aux soins intensifs, mais plutôt un réel problème associé à des résultats encore pires: des séjours plus longs aux soins intensifs, passés sous respirateur, et même un prédicteur de mortalité » raconte le Dr Pratik Pandharipande, l’auteur principal de l’étude. « Et maintenant, si vous survivez, c’est un prédicteur d’atteinte cognitive. »

Les soins post hospitaliers
En plus de démontrer l’importance de prendre des moyens visant à limiter les séjours aux soins intensifs, l’étude démontre également l’importance cruciale des soins post hospitaliers. Qu’il s’agisse d’un séjour temporaire dans une résidence pour retraités ou autres formes de soutien à domicile, assurer qu’il y ait une transition sans heurts entre l’hôpital et le domicile peut faire une grande différence.

Les familles et les aînés peuvent prendre certaines mesures pour s’assurer d’une bonne transition en quittant l’hôpital. Cependant, selon PBS.org, avoir un plan de sortie est l’une des choses les plus importantes. Ce document comprend plusieurs éléments, dont une liste des médicaments, les appareils et accessoires fonctionnels, ainsi que l’horaire des rendez-vous de suivi afin d’éviter de retourner à l’hôpital.