La prévention des chutes est importante durant la période hivernale

Les chutes constituent l’un des principaux dangers qui guettent les retraités. Selon l’Agence de la santé publique du Canada, ce type d’incident est la cause de plus de la moitié des blessures chez les Canadiens de 65 ans et plus. En fait, les chutes sont responsables d’environ 20 % des décès reliés à des blessures chez les personnes âgées. Malgré les précautions que les retraités ainsi que leurs proches peuvent prendre pour réduire les risques de chutes, la température hivernale peut s’avérer problématique. Une simple promenade qui serait sécuritaire au printemps ou à l’été devient risquée lorsque le froid et la glace arrivent. Mais, avec la bonne approche, il est possible de prévenir les chutes, même durant l’hiver.

Les bonnes chaussures
La plupart des gens prennent le temps de s’habiller convenablement lorsqu’ils vont à l’extérieur, chapeau, gants et manteau chaud, mais il arrive souvent que l’on oublie l’importance d’être bien chaussé. Les retraités devraient porter une attention particulière au type de chaussures qu’ils portent dès que la température baisse et que la glace noire sur les trottoirs devient une possibilité.  Les experts recommandent des semelles de caoutchouc ou de néoprène, car elles procurent une meilleure adhérence sur les surfaces glissantes. Les chaussures de confort, souvent faites de cuir ou de plastique, sont populaires chez les retraités, mais elles devraient être évitées durant l’hiver.

Prendre des forces
Peu importe la période de l’année, l’une de meilleures manières pour les retraités d’éviter les chutes est de faire de l’exercice régulièrement. Plus spécifiquement, il est important de travailler l’équilibre et la force musculaire. Selon la Clinique Mayo, le tai-chi est particulièrement efficace pour les retraités, notamment car les mouvements lents sont tout indiqués pour les articulations vieillissantes. De plus, comme cette activité met l’accent sur la flexibilité, la force musculaire et l’équilibre, elle permet aux retraités de marcher d’un pas plus confiant, même en hiver.

Le rôle du proche
Les retraités peuvent faire leur part pour éviter de chuter, mais les proches ont aussi un important rôle à jouer. Par exemple, si la personne âgée vit à la maison, le proche devrait s’assurer de dégager toutes les allées et d’appliquer des abrasifs pour réduire le risque de chutes. De plus, si le proche est responsable de conduire la personne âgée, il est impératif de l’aider à sortir de la voiture, car c’est souvent à ce moment que les chutes surviennent. En collaborant, les retraités et leurs proches peuvent vivre un hiver sans chutes!