5 conseils pour prévenir et gérer le diabète en période de pandémie

Extrait : Les aînés doivent être proactifs face aux risques associés à la pandémie qui peuvent rendre plus difficiles la détection précoce et le contrôle du diabète de type 2. De nouvelles connaissances sur les changements de mode de vie permettant de prévenir, d’inverser et de gérer le diabète, ainsi que sur l’établissement d’objectifs glycémiques adaptés à l’âge, peuvent conduire à de meilleurs résultats en matière de santé. De nouveaux outils tels que les applications pour téléphones intelligents et les systèmes flash de surveillance du glucose peuvent également contribuer à une meilleure gestion de la glycémie et du diabète.


La Journée mondiale du diabète* a lieu le 14 novembre, date de l’anniversaire de sir Frederick Banting, qui a découvert l’insuline avec Charles Best à l’Université de Toronto en 1921*. Un siècle plus tard, les aînés vivant avec le diabète de type 2 doivent être proactifs dans la gestion des risques pour leur santé que la pandémie a accentués.

Les personnes infectées par la COVID-19 ont un risque beaucoup plus élevé de développer des complications graves*, selon une étude de The Lancet, qui souligne l’importance cruciale de la double vaccination et du respect des autres mesures de sécurité.

Selon Diabète Canada, la pandémie a également amplifié les facteurs de risque de développement du diabète de type 2, tels qu’une alimentation malsaine et une activité physique réduite*. En raison de l’accès restreint aux soins, il est plus difficile de détecter précocement le prédiabète et le diabète, et d’agir pour prévenir ou gérer cette maladie efficacement*. Au Royaume-Uni, par exemple, plus de six millions de tests de dépistage du diabète ont été manqués en six mois, ce qui représente plus de 700 000 diagnostics de prédiabète et de diabète non posés*, rapporte l’European Association for the Study of Diabetes.

De nouveaux outils et de nouvelles connaissances sur la prévention et la prise en charge du diabète peuvent aider les aînés à faire face à ces risques et à rester en bonne santé :

  1. Se tenir debout davantage et rester assis moins longtemps. Se tenir debout plus longtemps chaque jour est associé à une meilleure sensibilité à l’insuline*, rapporte une étude du Journal of Science and Medicine in Sport de 2021. Des pauses régulières en position debout pour réduire le temps passé assis peuvent contribuer à réduire le risque de développer un diabète de type 2, en particulier pour les personnes moins actives.

  2. Prévenir ou inverser le diabète. Selon une étude du National Institute of Diabetes and Digestive and Kidney Diseases, des aînés à haut risque de diabète qui faisaient 150 minutes d’exercice par semaine, mangeaient moins de matières grasses et consommaient moins de calories ont réduit leur risque de diabète de type 2 de 71 %*. Une étude de The Lancet a révélé que le diabète de type 2 pouvait être inversé par une perte de poids sous supervision médicale*. Près de 90 % des personnes ayant perdu 15 kilos ont vu leur diabète de type 2 entrer en rémission.

  3. Définir des objectifs glycémiques adaptés à son âge. Le diabète est une maladie caractérisée par des taux de glycémie, élevés ou faibles, qui peuvent être nocifs pour l’organisme. Selon la Harvard Medical School, les nouvelles lignes directrices sur le diabète recommandent aux aînés, et en particulier à ceux qui présentent un risque élevé d’hypoglycémie, de ne pas se fixer des objectifs de contrôle de la glycémie (souvent mesurée par un taux précis d’hémoglobine A1c) aussi stricts ou bas que pour les jeunes adultes*. Cela peut contribuer à réduire les risques d’hypoglycémie, entraînant faiblesse, vertiges et chutes*.

  4. Utiliser une application pour mieux contrôler sa glycémie. Les applications pour téléphones intelligents telles que Sugar Sense, Diabetes Connect, Fooducate et Glucose Buddy peuvent aider les aînés à suivre leur glycémie, leur consommation de glucides, leur poids et leur tension artérielle afin de mieux surveiller et gérer leur diabète*.

  5. Envisager les systèmes flash de surveillance du glucose. Cette méthode de contrôle de la glycémie mesure, affiche et stocke en continu les valeurs de glycémie enregistrées automatiquement*. Les personnes diabétiques ont ainsi un portrait plus complet du contrôle de leur glycémie, ce qui peut les avertir rapidement d’une éventuelle hypoglycémie et conduire à de meilleures décisions en matière de traitement et de résultats pour la santé.