Conversations essentielles avec Dre Amy : Être à l’aise de prodiguer des soins personnels à ses parents

Bien que prendre soin d’un parent vieillissant soit valorisant, cette responsabilité ne vient pas sans son lot de défis. De nos jours, il est plus facile de parler de son expérience d’aidant, particulièrement depuis que le sujet est abordé dans les médias. En outre, en raison du vieillissement de la population, nous sommes de plus en plus nombreux à nous occuper de nos parents d’une manière ou d’une autre. Malgré cela, certaines personnes hésitent encore à aborder un enjeu : leur malaise à prodiguer des soins personnels à leurs parents.

Les soins prodigués à un parent du sexe opposé

Ce malaise peut avoir différentes causes, comme la gêne que certains ressentent en prodiguant des soins personnels à un parent du sexe opposé. Les normes sociales et familiales prescrivent généralement une certaine retenue et une distance entre un parent et son enfant, et encore plus dans le cas d’un enfant d’âge adulte et son parent du sexe opposé.

Selon mon expérience, ceci est particulièrement manifeste entre les fils et les mères âgées, vraisemblablement parce que les femmes sont encore vues comme celles qui doivent par défaut s’occuper des autres. Cependant, certaines personnes ne sont tout simplement pas à l’aise d’accomplir ces tâches délicates pour leurs parents, quel que soit leur genre!

Comment aborder la situation

Il y a deux éléments à considérer pour apprivoiser la situation : la préservation de la dignité de nos parents et la gestion de notre malaise. Heureusement, il existe des manières de diminuer l’embarras de tout le monde tout en veillant à prodiguer des soins adéquats.

Si possible, discutez-en avec votre parent. Par exemple, vous pourriez aborder le sujet ainsi : « Maman, je veux que tu reçoives les meilleurs soins possible. Et je pense que nous serions tous les deux plus à l’aise si je n’étais pas le seul à m’occuper de certains des soins plus personnels dont tu as besoin. Aimerais-tu que nous parlions de possibles solutions? Qui serait ton premier choix pour t’aider? » Cette discussion peut être gênante, mais c’est en abordant la question que vous vous donnerez une chance de trouver une solution qui vous convient à tous les deux.

Les avantages de payer pour des soins

Que vous en parliez ensemble ou pas, il existe des manières de gérer ces situations difficiles. Vous pouvez par exemple embaucher un soignant du même sexe que votre parent. Comme il s’agit d’une relation professionnelle, elle impose une distance qui facilite ces tâches délicates.

Comme je le disais, en raison des attentes sociales qui donnent aux femmes le rôle de s’occuper des autres, certains hommes âgés pourraient être plus à l’aise d’être aidés par une femme plutôt qu’un homme. Cela dit, il s’agit d’une préférence personnelle; il vaut mieux en discuter avec votre père que de faire des suppositions.

Si votre parent a choisi de vivre en résidence, il aura à sa disposition une équipe complète de soignants, ce qui peut aussi être très avantageux pour vous, puisque les enfants d’âge adulte considèrent souvent que le fait de recourir à des soignants payés pour leurs parents permet à leur relation de redevenir celle d’un parent et d’un enfant. De plus, les soins prodigués en résidence sont souvent faits de manière plus privée, ce qui rend généralement tout le monde plus à l’aise.

Maintenir un minimum d’intimité

Si l’embauche d’un professionnel n’est pas une option, il vous faut trouver des moyens de respecter la dignité de vos parents. La question se pose surtout pour le bain, les passages à la toilette et les changements de vêtements. Autant que possible, sans compromettre la sûreté de votre parent, veillez à respecter son intimité. Par exemple, il peut demeurer partiellement couvert pendant ces étapes. Cela prendra plus de temps, mais vous serez vraisemblablement plus à l’aise tous les deux.

Favoriser l’indépendance

Essayez de favoriser la capacité de votre parent à s’occuper de ces soins personnels lui-même. Par exemple, un aîné a plus de chances de se laver seul, ou à tout le moins d’avoir besoin de moins d’aide pour le faire, si le bain est doté de barres d’appui, d’un siège stable et d’une douche-téléphone. Si votre parent a quand même besoin d’aide pour entrer dans la douche et en sortir en toute sécurité, vous pouvez l’aider alors qu’il est couvert d’une serviette qu’il enlèvera une fois le rideau tiré. Dans le même esprit, vous pouvez aider votre parent à s’habiller sans qu’il ne soit jamais complètement déshabillé.

Ces quelques trucs peuvent être très utiles pour vous aider tous les deux à ne pas être mal à l’aise. Le plus important, c’est de ne pas perdre son sens de l’humour; cette légèreté peut grandement contribuer à dissiper la tension.

Enfin, la première chose que nous pouvons tous faire pour aider nos parents avec leurs soins personnels, c’est d’imaginer comment nous voudrions être traités dans une situation similaire. Cette perspective vous donnera vraisemblablement de bonnes idées pour accomplir ces tâches.