Les bienfaits de la musique et de la danse pour les aînés

Quelle que soit la façon dont vous passez le temps des fêtes, il y a fort à parier que la musique y joue un rôle important. Chanter dans une chorale, jouer vos classiques préférés au piano, écouter de la musique festive populaire à la radio ou danser au Nouvel An, au son d’un orchestre jazz : quoi de mieux pour célébrer ce moment de l’année?

Toutefois, la musique a beaucoup plus à offrir quand on en écoute toute l’année. Depuis des dizaines d’années, des chercheurs étudient la neuroscience de la musique*. Leurs recherches semblent indiquer que nous sommes programmés pour ressentir du plaisir à écouter de la musique, et que celle-ci aurait en fait une fonction biologique, au même titre que le langage. Elle nous est bénéfique tant sur le plan cognitif que physique, émotionnel et social. Voici pourquoi :

Chantez comme ça vous chante

D’après les recherches, on devrait tous s’adonner au chant, même si l’on chante comme un pied. C’est un excellent exercice d’aérobie, car il fait augmenter le taux d’oxygène dans le sang, tout en améliorant la circulation sanguine et la respiration profonde, ce qui permet de réduire le stress et d’augmenter la production d’hormones qui entraînent un sentiment de bien-être. D’après une étude* menée au centre des sciences de la santé Baycrest de Toronto, c’est encore mieux de chanter en groupe. Dans le cadre de cette étude, des aînés ont participé durant 16 semaines à des séances de chant hebdomadaire d’une heure. L’état de santé général, le niveau d’estime de soi et d’anxiété, les émotions et la qualité de vie des participants ont été évalués au début et à la fin du programme. On a observé cinq effets bénéfiques : amitié et bonheur accrus, sentiments positifs, plus d’entrain, et réduction de l’anxiété.

Asseyez-vous au piano

Il n’est jamais trop tard pour apprendre à jouer d’un instrument. De plus, cela pourrait contribuer à améliorer votre mémoire! C’est la conclusion d’une étude* menée auprès d’aînés de 60 à 85 ans qui n’avaient pas suivi de formation musicale auparavant. À peine trois mois après le début de leçons de piano hebdomadaires de 30 minutes, avec trois heures de répétition par semaine, la mémoire des participants était devenue plus rapide et plus précise, alors que le groupe témoin ne montrait aucun changement de ces mêmes capacités.

Écoutez pour apprendre

Écouter du Mozart en musique de fond permettrait d’améliorer la mémoire. C’est la conclusion d’une petite étude* citée dans Psychology Today. Fait intéressant, une composition de Gustav Mahler n’a pas eu le même effet. D’autres recherches font toutefois état chez les aînés de toute une symphonie de bienfaits liés à la musique : amélioration du sommeil*, diminution du stress*, réduction de la douleur et renforcement du système immunitaire*.

Enflammez la piste de danse toute la nuit (ou toute la journée)

Que vous soyez adepte de danse sociale, de danse en ligne, de danse carrée ou folklorique, de salsa, ou encore, du style « personne ne regarde » (dans votre salon, le volume au maximum et les lumières tamisées), le fait de bouger sur un rythme, quel que soit le style de musique, s’avère excellent pour l’âme, le corps et l’esprit. Chez les aînés, cette activité améliore la capacité cardiorespiratoire, la force musculaire, la souplesse et l’équilibre*, sans compter qu’elle donne l’occasion de se faire des amis; un ingrédient crucial dans la recette d’avancer en âge en bonne santé. Et en bonus, c’est bon pour le cerveau et l’humeur*!

Chartwell offre une large gamme d’activités intéressantes dans sa programmation pour la vie active, notamment le populaire programme Rythme et mouvements, un cours d’exercices décontracté où l’on enchaîne des mouvements au son d’une musique entraînante. Pour en savoir plus, cliquez ici.

* En anglais seulement.