Une vie active à la retraite améliore le corps et l’esprit des aînés

L’activité physique est l’un des aspects les plus importants de la vie de retraité. Que les aînés fassent de l’exercice physique durant un cours ou qu’ils s’étirent dans le confort de leur chambre, rester actif est crucial pour assurer leur santé sociale, mentale et émotive.

Les résidences pour retraités Chartwell offrent des activités d’enrichissement pour les aînés grâce à leur programme Vivre maintenant qui comprend six dimensions principales : physique, sociale, spirituelle, émotionnelle, intellectuelle et vocationnelle. Ces programmes leur permettent de développer leur force physique, mentale et sociale grâce à de nombreux cours qui donnent d’excellents résultats.

Steven Dougherty, infirmier auxiliaire autorisé chez Chartwell Robert Speck, a élaboré et mis au point des programmes d’exercice pour sa résidence depuis le début de 2014. Membre de l’équipe des programmes d’animation et de loisirs, Steven a aidé à améliorer la vie des résidents en leur fournissant des programmes d’exercice de grande qualité, destinés à favoriser une vie active.

Une journée type à Robert Speck
Les aînés qui prennent part à ces programmes d’exercice travaillent les muscles principaux de leur corps, incluant ceux que les adultes plus âgés n’utilisent pas souvent. Steven les aide à travailler leur mobilité articulaire, leur souplesse, leur équilibre et leurs étirements; ces exercices peuvent non seulement diminuer leurs maux et leurs douleurs, mais aussi accroître la résistance et augmenter leur force. Des exercices spécifiques sont adaptés à leurs besoins, mais peuvent améliorer ce qui suit :

• La posture : Pendant qu’ils font leurs exercices, on enseigne aux participants les meilleures pratiques pour améliorer leur façon de s’asseoir afin de réduire les douleurs au dos et de prévenir l’atrophie de ces muscles.
• Les articulations : Techniques travaillant l’amplitude de mouvements du corps, ces exercices font en sorte que les articulations ne se bloquent pas et restent constamment en mouvement.
• L’équilibre : Travailler l’équilibre des aînés constitue l’un des facteurs les plus importants lorsqu’on cherche à prévenir les chutes.

En plus des cours spécialisés destinés aux aînés, les participants peuvent faire d’autres exercices assis ou debout, selon la position dans laquelle ils se sentent le plus à l’aise.

Les résidents aiment avoir de la compagnie pendant qu’ils font leurs exercices
Bien que faire de l’exercice améliore le corps et l’esprit, cela peut aussi offrir aux aînés l’occasion parfaite de passer du temps avec leurs amis. Steven explique que les résidents amènent souvent des amis aux cours, car ces activités sont amusantes à faire avec des pairs.  « Le nombre de participants ne cesse d’augmenter, car ils invitent leurs amis et d’autres résidents à assister au cours. Après avoir assisté au premier cours, les résidents se disent inévitablement : “Je suis capable de le faire et j’aime vraiment cela.” Ils ont hâte au début officiel du cours et ils sont prêts. »

Que nous réserve l’avenir?
Chartwell Robert Speck continuera d’offrir des cours d’exercices dans le but de développer la force des aînés; à l’avenir, on offrira plus de programmes pour impliquer davantage les résidents. Une nouvelle initiative récente mise sur pied par Steven est le Club de marche où les aînés sont invités à se balader à pied ou en fauteuil roulant le long d’un parcours déterminé afin de pratiquer leur activité physique quotidienne.

« Dans ce club, nous allons établir des objectifs quant à la distance que nous pouvons marcher et au nombre de pas requis, et remettre une récompense si la cible est atteinte, explique Steven. Il y a tant de possibilités avec ce programme. J’ai hâte de voir ce que nous proposerons ensuite. »

Des exercices que les aînés peuvent faire à la maison
Steven conseille fortement aux aînés qui envisagent de faire de simples étirements dans leur chambre de consulter un médecin avant d’entreprendre toute activité. Par la suite, ils devraient faire des exercices qui aident à développer leur force, tels que des mouvements assistés qui peuvent comprendre l’utilisation d’un bras fort pour augmenter l’amplitude de mouvement de l’autre bras plus faible.