Planifiez une visite virtuelle ou en personne. Emménagements maintenant acceptés. Mise en place de nouvelles mesures de prévention des infections pour une sécurité accrue.
96 % des résidents ont estimé que leur résidence Chartwell avait pris des mesures importantes pour assurer leur sécurité pendant la crise liée à la COVID-19. Résultats du sondage de Chartwell « À votre écoute pour mieux vous servir » mené en 2020.

Résidence la plus près

Un message de notre chef de la direction


22 septembre 2020

Avec la récente augmentation du nombre de cas quotidiens de COVID-19 dans tout le pays, les propriétaires et gestionnaires de résidences pour retraités et de centres soins de longue durée, nos gouvernements, les autorités de santé publique et le grand public ne peuvent en aucun temps relâcher leur vigilance. Nous avons tous la responsabilité de réduire au minimum le risque de transmission du virus et de gérer efficacement les éclosions dans nos communautés et dans les résidences pour retraités, lorsqu’elles surviennent. Je sais que chez Chartwell, nous sommes maintenant mieux préparés pour prévenir et gérer les éclosions potentielles que nous ne l’étions au printemps, ainsi que pour y répondre. Je sais également qu’aucun gestionnaire de résidence, peu importe ses capacités, ne peut réussir à lutter contre cette pandémie sans la collaboration et le soutien concrets des partenaires du système de santé publique et des gouvernements.

Pour aller de l’avant avec succès, il faut bien comprendre les apprentissages du passé. À l’ère de l’information, il est plus important que jamais de fonder nos connaissances sur des faits, plutôt que sur des opinions biaisées ou non fondées, ou sur des coups d’éclat médiatiques.

Il y a une grande différence entre les résidences pour retraités et les centres de soins de longue durée. Malheureusement, le grand public ne saisit pas encore bien celle-ci. Les résidences pour retraités accueillent des résidents plus indépendants et en meilleure santé dans un environnement semblable à celui d’un appartement, et leur aménagement permet de mieux s’adapter aux protocoles de distanciation physique pour les repas, les activités et les échanges entre pairs. Les centres de soins de longue durée accueillent des résidents plus fragiles, dont les besoins en soins sont beaucoup plus importants. Ils sont très réglementés et financés par les gouvernements provinciaux. En Ontario, de nombreux centres de soins de longue durée plus anciens manquent d’espaces de loisirs et une proportion significative de leurs chambres sont partagées par trois ou quatre résidents, ce qui rend la distanciation physique, la répartition en cohortes et l’isolement difficiles, voire impossibles. Par conséquent, l’impact des éclosions a été bien plus grave dans ces centres de soins de longue durée que dans les résidences pour retraités.

Pour analyser ce qui s’est passé dans le secteur des soins de longue durée en Ontario lors de la première vague d’éclosions de COVID-19, et pour distinguer les faits des mythes, Brent Binions, membre de notre conseil d’administration et ancien président et chef de la direction, a rédigé un document que nous sommes heureux de publier ici. Brent compte plus de 40 ans d’expérience dans le secteur de l’hébergement pour retraités et possède une connaissance encyclopédique de l’histoire du secteur des soins de longue durée de l’Ontario. Par conséquent, ses recherches et ses observations se révèlent extrêmement utiles et opportunes. Je vous invite tous à lire attentivement ce document et à le partager au sein de vos réseaux.

Récemment, Chartwell s’est retrouvée au cœur d’une controverse créée par les médias, suggérant que nous faisons pression sur les gouvernements pour supprimer l’exigence d’isolement de 14 jours pour nos nouveaux résidents. On a également laissé entendre que nous faisions cela dans le but de faire croître nos taux d’occupation au détriment de la sécurité de nos résidents et de notre personnel. C’est faux. Nous n’exerçons aucune forme de pression et la sécurité de nos résidents, de leurs familles et de notre personnel a toujours été notre priorité et le restera.

Cela dit, au moment où les visiteurs sont autorisés à entrer dans nos résidences et où nos résidents actuels sont libres de sortir, conformément aux règles en vigueur, l’isolement des nouveaux résidents pendant 14 jours ne semble pas approprié. Ces nouveaux résidents s’installent dans des résidences pour aînés parce qu’ils ont besoin de soutien, parfois pour les activités de la vie quotidienne, mais presque toujours pour le soutien social. Parfois, ces nouveaux résidents viennent de traverser une longue période d’isolement social dans leur maison, où ils vivaient souvent seuls et n’ont pas pu voir leurs proches en raison de la pandémie. Leur imposer deux semaines d’isolement supplémentaires dans leur nouvel environnement, pendant une période stressante pour eux et leur famille, est trop punitif. N’oubliez pas que l’isolement signifie que les gens ne peuvent même pas sortir se promener, recevoir des visiteurs ou interagir avec d’autres résidents en respectant la distanciation physique. En Colombie-Britannique, il existe des exemples d’autres mesures de précaution renforcées qui protègent les résidents et le personnel actuels et futurs, et qui ont été mises en œuvre dans les résidences pour personnes autonomes. Ces mesures sont moins restrictives et punitives et devraient être envisagées en lieu et place de l’isolement.

Bien que les exigences d’isolement restent en vigueur, nous avons conçu un programme de transition pour nos nouveaux résidents qui leur offre des expériences spéciales chaque jour de cette première étape de leur vie chez Chartwell. Je sais que le personnel de nos résidences fait un travail exceptionnel afin de créer chaque jour des expériences personnalisées et mémorables pour nos résidents, nouveaux et actuels, et je les remercie du fond du cœur.

Reconnaissance : Karen Sullivan, présidente et chef de l’exploitation

C’est un grand honneur pour moi d’annoncer que Karen Sullivan, présidente et chef de l’exploitation de Chartwell, a reçu le prix Donna Holwell Legacy Award 2020 de l’Ontario Retirement Communities Association. Ce prix récompense les leaders exceptionnels du secteur qui, comme Donna, ont contribué sans relâche à améliorer concrètement la vie en résidence.

Karen possède une remarquable expérience de 33 ans et une connaissance approfondie de la vie en résidence, ce qui lui a valu de gagner le profond respect des propriétaires et gestionnaires de résidences, des associations et des décideurs gouvernementaux de l’Ontario et de l’ensemble du pays.

Même si Karen est la première à dire que rien n’est comparable au sacrifice des travailleurs de première ligne, elle a indéniablement exercé une profonde influence sur d’innombrables employés dans l’ensemble du secteur, notamment avec la création récente du fonds CaRES, une idée qu’elle a mise au point en pleine pandémie pour aider les personnes travaillant dans les résidences pour retraités et éprouvant des difficultés financières.

Chez Chartwell, nous avons la chance de bien la connaître sur les plans personnel et professionnel et de profiter tous les jours de son incroyable intelligence, de sa passion, de son humour et de son engagement envers notre entreprise et ses collègues.

Joignez-vous à moi pour féliciter Karen de cette distinction bien méritée qui souligne son immense contribution au secteur des résidences pour aînés du Canada.

Si vous souhaitez voir la vidéo de la remise de prix, bien qu'elle ne soit disponible qu'en anglais, vous pouvez utiliser ce lien YouTube.

Mes lectures du moment :

Station Eleven d’Emily St. John Mandel, une auteure canadienne primée. Il s’agit d’une œuvre captivante dont certaines scènes de fiction se déroulent à Toronto. Ce roman, écrit en 2014, raconte l’histoire de plusieurs personnes qui ont survécu à une pandémie mondiale fictive, la « grippe géorgienne ». Cette histoire autrement tragique est porteuse d’espoir et de réconfort, car si la vie des gens a complètement et irrévocablement changé, la plupart d’entre eux demeurent fondamentalement bons et font preuve de créativité pour bâtir leur nouveau monde.

Vlad Volodarski
Chef de la direction


15 septembre 2020

8 septembre 2020

1 septembre 2020

25 août 2020

18 août 2020

11 août 2020

4 août 2020

31 juillet 2020

28 juillet 2020

21 juillet 2020

7 juillet 2020

30 juin 2020

23 juin 2020

1 juin 2020

29 mai 2020

27 mai 2020

4 mai 2020

29 avril 2020

27 avril 2020

20 avril 2020

13 avril 2020

6 avril 2020

27 mars 2020

21 mars 2020

16 mars 2020

13 mars 2020

Avez-vous des questions au sujet de la vie en résidence chez Chartwell?


1 855 461 0685


Numéro de téléphone non valide